Advertisements

DIRECT. Grève à la RATP, à la SNCF, dans les bus… La réforme des retraites à l’épreuve de ce jeudi noir – Le Parisien

Spread the love

L’essentiel :

  • Le Parisien est mobilisé toute la journée pour vous informer au mieux de l’état du trafic sur les routes et des perturbations dans les transports, des éventuels incidents et des zones à éviter ce jeudi 5 décembre.
  • Pour l’instant, on sait que 90 % des trains sont à l’arrêt et onze lignes du métro parisien sont fermées.
  • Emmanuel Macron a demandé aux ministres d’être sur le pont pour gérer cette mobilisation contre la réforme des retraites.
  • 6000 policiers et gendarmes sont déployés à Paris en vue de la manifestation qui commencera en début d’après-midi.

» Suivez la journée en direct :

7h 55. Un tramway T3a sur quatre. Sur les quais du tramway T3a vers Brancion (15e), les usagers sont un peu rassurés. « Il y a un train sur quatre », lance une femme au téléphone en voyant le panneau d’information. Selon les prévisions, un tramway sur trois devait circuler en heures de pointe (de 6h30 à 9h30) comme sur les T1, T2, T3b, T5.

Un tramway sur quatre sur la ligne T3a/Thibault BURBAN
Un tramway sur quatre sur la ligne T3a/Thibault BURBAN  

7h50. A Paris en vélo. Sur un velib ou sur vélo personnel, ils sont nombreux, bien emmitouflés, à défier le froid boulevard Lefebvre, vers Brancion (15e). « Ça ne change rien pour moi, je fais ça presque tous les jours », explique Adeline. Partie de Boulogne, elle rejoint Arcueil, soit 13 km environ. « Il y a un peu plus de monde à vélo aujourd’hui, observe-t-elle. Mais on est pas mal déjà en temps normal ! »

Nombreux usagers en vélo sur le boulevard Lefebvre(15e)/Thibault BURBAN
Nombreux usagers en vélo sur le boulevard Lefebvre(15e)/Thibault BURBAN  

7h40. les quais du RER A sont loin d’être bondés à la gare de Marne-la-Vallée Chessy (Seine-et-Marne). Tous les quarts d’heure, un train file vers Paris. Jusqu’à 9h30, il faut compter un train sur deux sur la ligne. Ces trains attirent notamment les usagers habituels de la Ligne P, où aucun train ne circule hormis entre Paris et Lagny-sur-Marne. « Mon mari m’a amené en voiture. Je me suis levée une heure plus tôt pour ne pas être surprise par la grève. D’habitude je prends la ligne P », glisse Annie avant de monter dans le RER. Sur le quai, Jean-Christophe fait preuve de philosophie : « Comme tous les usagers (sourire). Pour l’instant on a l’air assez privilégié sur le A. J’ai pris de l’avance en venant en voiture depuis La Ferté-sous-Jouarre. »

 Tous les quarts d'heure un RER A, un train file vers Paris jusqu'à 9h30/Alexandre Metivier
Tous les quarts d’heure un RER A, un train file vers Paris jusqu’à 9h30/Alexandre Metivier  

7h15. Dans l’attente d’un bus à la gare routière de la gare du Nord (Paris). Sylvia doit se rendre à l’hôpital Rothschild. « Normalement je prends la 2, mais elle est fermée. J’attends le bus 46, j’ai pas le choix. Le vélo ? C’est pas mon truc. ».

Les passagers dans l’attente des bus à la gare routière de la gare du Nord/Sébastian Compagnon
Les passagers dans l’attente des bus à la gare routière de la gare du Nord/Sébastian Compagnon  

7h10. Des passagers bloqués à la gare Garges-Sarcelles (Val d’Oise). « On doit aller à Goussainville, mais il s’arrête à Villiers-le-Bel… On s’est levés pour rien ! », soufflent Alice, 59 ans et Kenza, 38 ans. Agents d’entretien dans un lycée, elles s’étaient réveillées deux heures plus tôt, en espérant trouver un moyen pour prendre leur poste à 8 heures. « Le problème, c’est qu’on n’est pas véhiculé, par manque de moyens. Et ici, si vous n’avez pas de voiture, vous êtes foutus ! », s’agace Kenza. Pour la journée, deux RER D sont prévus en direction de Villiers-le-Bel et Paris Nord. Les bus sont tous annulés. « La gare va fermer à 9 heures et rouvrir vers 17 heures, indique Mustapha, responsable d’une boutique à l’intérieur de la gare. Il n’y a personne, les gens n’ont pas voulu se lever pour galérer ! »

Peu de passagers à la gare de Garges-Sarcelles (Val d’Oise)/Victor Tassel
Peu de passagers à la gare de Garges-Sarcelles (Val d’Oise)/Victor Tassel  

7 heures. La Gare Saint-Lazare quasiment déserte. Pas de bousculade dans la gare. Les usagers ont visiblement anticipé les perturbations sur les lignes SNCF.

6h55. Une détonation dans le train. «Mesdames et Messieurs vous avez peut-être entendu une détonation à l’extérieur du train, c’est normal c’est dans le cadre de la grève.» D’une voix un peu hésitante, le conducteur du train, seul employé SNCF présent à bord pour l’instant, tente de rassurer les passagers. Le train s’arrête quelques instants hors quai, non loin de la gare de Saint-Sulpice-Auteuil (Oise). Le train est reparti. Il est attendu vers 7h 15 à Paris.

6h51. Le trafic des bus en temps réel. Si vous devrez emprunter le bus, vous pouvez retrouver l’état du trafic actualisé sur le site : https://www.ratp.fr/trafic-bus

6h45. Un train sur cinq sur la ligne 8. Cette ligne entre Reuilly-Diderot et Créteil Pointe du Lac devait être fermée. Elle a été partiellement ouverte entre 6 h30 et 9 h30. Un train sur cinq est prévu sur cet axe.

6h20. 100 km de bouchons en Ile-de-France. Selon Sytadin, le cap des 100 km de bouchons est déjà dépassé. Pour le moment, ce sont les grands axes en direction de Paris qui sont concernés.

Sytadin
Sytadin  

6h15. Un seul train pour Paris à partir de Beauvais. Le seul train de la matinée quitte la gare de la ville-préfecture avec deux minutes de retard. Aux abords de la gare, les passagers sont accueillis par un petit comité de trois représentants de la SNCF. Ces derniers les invitent à contourner la gare, fermée, pour emprunter une entrée d’ordinaire fermée pour rejoindre le quai.

La gare de Beauvais ce jeudi peu après 6 heures./LP/Clémence Bauduin
La gare de Beauvais ce jeudi peu après 6 heures./LP/Clémence Bauduin  

6h10. Circulation difficile sur l’A15 vers Paris. Attention aux chaussées glissantes et aux nappes de brouillard. Plusieurs accidents entraînent déjà des perturbations sur les routes franciliennes. Un accident au niveau de la commune de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), sur l’A15, en direction Paris, provoque plus de 4 km de bouchons. Sur l’A6b, un accident corporel au niveau d’Arcueil (Val-de-Marne), dans le sens Paris-province, entraîne la fermeture d’une voie de circulation.

6 heures. Les enfants à la maison. Pour les parents, c’est la double galère. En plus des difficultés pour se déplacer, il a fallu trouver des solutions alternatives pour faire garder les enfants. En effet, les professeurs sont très mobilisés et de nombreuses écoles seront fermées.

5h55. Les commerçants barricadés. Dès hier matin, de nombreuses boutiques se sont équipées pour éviter de souffrir des éventuels débordements sur le parcours de la manifestation dans la capitale. Retrouvez l’itinéraire du cortège ici.

VIDÉO. Grève du 5 décembre : les commerces parisiens se barricadent

5h50. À Paris, 60 stations de Vélib’ moins. C’est la préfecture de Paris qui a requis cette fermeture. Dommage, le vélo en libre-service fait partie des rares options qui restent aux Parisiens privés de métros.

5h45. Onze lignes de métro fermées, et deux lignes de Transilien. Et attention, même sur les lignes ouvertes, de nombreuses stations ne seront pas desservies.

5h45. 90 % des trains à l’arrêt. Selon la SNCF, seul 10 % du trafic sera en effet assuré dans toute la France.

5h30. Des bouchons et des galères dès hier. Nos reporters ont constaté dès le début de soirée de gros embouteillages autour de la capitale ( jusqu’à 550 kilomètres de bouchons au plus fort ), avec la fuite de nombreux Parisiens pour éviter la journée, voire les quelques jours noirs qui s’annoncent. À la gare de l’Est et la gare Montparnasse, avec de nombreux trains annulés ou des anticipations en masse, « c’était la galère avant l’heure » ont témoigné plusieurs voyageurs.

Advertisements

Leave a Reply