Covid-19 : les hospitalisations et soins critiques augmentent en Occitanie, où l’épidémie se diffuse à un ryth – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel L’ARS-Occitanie a fait savoir ce vendredi soir que les indicateurs d’activité hospitalière continuaient d’augmenter dans la région, mettant l’accent “sur le rythme alarmant de la diffusion de l’épidémie”.

La tendance se confirme : l’Occitanie est tout sauf épargnée par la 4e vague qui est en train d’envahir le pays en ce mois de juillet. D’après le bulletin transmis par l’Agence régionale de santé d’Occitanie ce vendredi soir, la hausse des indicateurs d’activité hospitalière se poursuit, trois jours après le dernier point de situation.

À l’heure actuelle, ce sont 489 hospitalisations qui sont en cours dans la région, soit une hausse de 14 patients au cours des trois derniers jours, dont 67 sont placés en réanimation et soins critiques (+12 depuis mardi). “L’impact sur le système hospitalier se traduit par l’augmentation significative des nouvelles hospitalisations qui ont été multipliées par 3 en 15 jours”, résume l’agence.

La grosse inquiétude provient également de l’augmentation spectaculaire du nombre quotidien de nouveaux cas positifs. De 1441 cas recensés en moyenne sur la semaine glissante mardi dernier, le chiffre passe à 2515 trois jours plus tard (+75% environ). Une autre donnée vient appuyer la tendance : le taux de tests positifs, qui passe de 4,1% à 6,1%.

Les derniers indicateurs de la progression de l'épidémie en Occitanie.
Les derniers indicateurs de la progression de l’épidémie en Occitanie. ARS

Pour autant la vaccination se poursuit à un rythme soutenu dans la région, où près de 200 000 doses ont pu être administrées au cours des trois derniers jours, faisant passer la part de la population majeure à avoir déjà reçu au moins une injection, de 70,2% à 72,3%.

L’ARS tient à rappeler cependant l’importance  de “tous nous responsabiliser” face à ce retour en force du virus : “respecter les gestes barrières, nous faire tester en cas de doute ou de symptômes, respecter un isolement strict en cas de contamination”.

“Si les plus jeunes sont les plus touchés par l’épidémie actuelle, la dynamique n’en est pas moins enclenchée pour les classes d’âge plus élevées”, avertit-elle par ailleurs.

Leave a Reply