Qui est Xiling, le géant méconnu des processeurs que veut avaler AMD pour 30 milliards de dollars ?

Spread the love
Qui est Xiling, le géant méconnu des processeurs que veut avaler AMD pour 30 milliards de dollars ?

AMD serait ainsi en pourparlers avec le fondeur américain Xilinx pour une acquisition assure Le Wall Street Journal. Crée en 1984, Xilinx est connu pour avoir mis au point le concept de FPGA ((Field Programmable Gate Arrays ou “réseaux logiques programmables”), aujourd’hui utilisé dans l’industrie micro-électronique. AMD mettrait 30 milliards de dollars sur la table dans le cadre de l’opération.

Le FPGA est un circuit intégré qui peut être configuré ultérieurement, après fabrication. Ces composants reprogrammables pour serveurs permettent plus de flexibilité notamment pour ajouter des fonctionnalités aux puces à chaud pour des tâches spécifiques à des vitesses élevées.

Pour AMD, cette opération lui permettrait de se mettre à niveau de son principal concurrent, Intel. Celui-ci s’est emparé du britannique Omnitek, fabricant d’une puce programmable pour le traitement visuel, début 2019. En 2015 déjà, Intel avait mis sur la main sur un autre spécialiste du secteur, Altera, pour 17 milliards de dollars.

publicité

Mais concrètement, que fait aujourd’hui Xilinx ?

Dernièrement, Xilinx a annoncé que Samsung utilisera sa plateforme d’accélération de calcul adaptative (ACAP) pour ses déploiements commerciaux de services 5G. Ses systèmes de calculs adaptatifs sont destinés à répondre aux exigences d’infrastructure de la 5G et contribuer à renforcer les performances de traitement du signal de l’entreprise coréenne qui monte en gamme côté équipements telco.

La plateforme de calcul adaptative Versal de Xilinx repose en effet sur l’idée que le matériel et les logiciels d’accélération de calculs adaptatifs peuvent changer dynamiquement en fonction des charges de travail pour les centres de données, l’automobile, la 5G, les industries câblées et la défense. C’est donc un héritage direct de la philosophie du FPGA.

A l’été, c’est le fabriquant de voiture Subaru qui annonçait utiliser des puces de la société californienne pour alimenter un nouveau système d’assistance au conducteur, ouvrant la voie à un développement de la voiture autonome. La future Levorg du constructeur automobile utilisera une des puces “Zynq” de Xilinx, dans une nouvelle version de son système d’aide à la conduite “EyeSight”.

Ce système de capteurs, basé sur deux caméras, combinera des images avec les données fournies par des capteurs radar montés autour du véhicule, plutôt que d’utiliser des capteurs plus coûteux comme le Lidar, qui utilise une lumière laser pour mesurer la distance de la voiture par rapport aux objets. Reste que ce système nécessitera une capacité de traitement importante pour pouvoir fonctionner.

Quelle est la santé financière de Xilinx ?

En avril dernier, Xilinx annonçait un chiffre d’affaires annuel record pour son exercice 2020 décalé, avec une croissance solide de ses activités de centres de données. Sur l’ensemble de l’année, le bénéfice net du fondeur s’est établi à 853 millions de dollars, pour des recettes totales de 3,16 milliards de dollars, soit une augmentation de 3 % par rapport à l’année précédente.

Le Data Center Group (DCG) de Xilinx, qui représentait 10 % de son chiffre d’affaires au quatrième trimestre, a enregistré une croissance de 22 % de ses revenus pour l’exercice 2020 par rapport à l’année précédente. Une croissance qui doit beaucoup à l’adoption croissante de clients à grande échelle pour les charges de travail de calcul, de réseau et de stockage.

Le Wired and Wireless Group (WWG), qui représentait 24 % des revenus totaux au quatrième trimestre, est resté relativement stable au cours de l’exercice 2020, avec des revenus en baisse de 1 %. L’activité a été ralentie par les restrictions commerciales américaines et un ralentissement de l’industrie dans le déploiement de la 5G.

Les revenus des secteurs de l’aérospatiale et de la défense, de l’industrie et des tests et mesures (AIT), qui représentaient la moitié de toutes les ventes au quatrième trimestre, ont augmenté de 5 % par an. Les marchés de l’automobile, de la radiodiffusion et des biens de consommation (ABC), qui représentaient 16 % des activités au quatrième trimestre, ont enregistré une croissance annuelle de 8 %.

Leave a Reply