Lille: à l’église Saint-Pierre Saint-Paul, l’incendie est éteint – La Voix du Nord

Spread the love

Il est bientôt 20 h, ce lundi soir, lorsqu’une importante fumée apparaît à l’arrière de l’église Saint-Pierre-Saint-Paul, à proximité de la place du Marché dans le quartier de Wazemmes à Lille. Le feu a pris dans la sacristie à l’arrière du bâtiment, près de l’armoire électrique. Très vite de hautes flammes apparaissent.

L’alerte est donnée et les pompiers arrivent en force de toute la métropole, à commencer par ceux des casernes de Lille-Littré et Malus toutes proches. Ils viennent rapidement à bout du sinistre dans la sacristie, mais des flammèches et de la fumée apparaissent sur les différentes toitures, dont la principale surplombant la nef. Le feu s’est déplacé vers le haut. Des renforts arrivent. Plus de 60 pompiers et trente engins sont sur place. Commence alors une course contre la montre pour éviter un épisode façon Notre dame de Paris : l’embrasement généralisé de la charpente en bois.

Au sol, autour de l’abbé Pierre Samain qui officie à Saint-Pierre, arrivent Monsieur Ulrich, archevêque de Lille, Martine Aubry et le préfet Michel Lalande. « Les pompiers nous ont dit que le feu semble être parti de la sacristie, les portes étaient normalement fermées à leur arrivée, précise Monseigneur Ulrich. On imagine plutôt un feu accidentel. C’est un coup dur pour les paroissiens mais aussi pour tous les habitants du quartier de Wazemmes, qui sont très attachés à cette église. » « Saint-Pierre-Saint-Paul, ici, c’est quelque chose », ajoute l’abbé Samain.

A l’arrivée des secours, la sacristie était en feu. Repro La Voix.
A l’arrivée des secours, la sacristie était en feu. Repro La Voix.

Dans l’après-midi, l’édifice avait accueilli une cérémonie funèbre. L’église avait été normalement rangée, nettoyée et fermée ensuite. Le préfet Michel Lalande annonce qu’une enquête sera faite, pour vérifier toutes les pistes, même si « on n’est pas dans le même scénario qu’à Avesnes-sur-Helpe ». Mais en attendant ce qui inquiète le préfet, c’est ce point chaud qui perdure dans la toiture, même si à 21 h le feu est « sous contrôle ». Une crainte partagée par Martine Aubry : «  Là, on a vraiment une inquiétude sur la charpente. C’est une église en cœur de ville, et qui compte le plus de fidèles à Lille. Elle est particulièrement fréquentée. On y a fait des travaux importants en 2020. »

À 22 h, le feu semble reprendre sur la toiture. Les pompiers ré-attaquent en force avec deux lances sur les grandes échelles et d’autres par l’intérieur, aidés aussi par un drone. Avec succès. Peu avant 23 h, les braises et fumées ont enfin disparu. L’église est sauvée.

Leave a Reply