Advertisements

Le massacre de la Saint-Valentin: les personnages de l’affaire Griveaux dans Wikipédia

Spread the love

Si on s’intéressait aux élections municipales à Paris ou à la santé publique, on connaissait déjà les noms de Benjamin Griveaux ou d’Agnès Buzyn. Mais avant la déflagration de la vidéo intime du premier, mise en ligne par un «artiste» russe et trompettée par des pros du troll, la notoriété de l’artificier, Pavlenski, était faible.
 

«Mais qui sont donc tous ces gens dont on parle tant?» – Aegidius Timmermann, par Jan Toorop (1900), Wikimedia Commons – domaine public

Alors, comme pour d’autres événements marquants et hors des agendas convenus, la chute spectaculaire de l’ex-candidat macroniste a entraîné une ruée vers les articles de Wikipédia sur les principaux personnages – actuellement connus – de cette histoire. Comparons les audiences et leurs évolutions.

publicité

Des audiences qui explosent

  • L’article sur Benjamin Griveaux, visité les jours précédents environ 1.000 à 2.000 fois par jour, a fait un bond à près de 300.000 fois (297.434 exactement) vendredi 14 février, jour où il a annoncé son retrait de la campagne des élections municipales. Elle redescend à 138.000 puis 91.000 les deux jours suivants.

  • La page sur Piotr Pavlenski, créée en novembre 2014 (elle mentionnait alors ses «performances» en Russie, entre les lèvres cousues pendant le procès des Pussy Riot et le scrotum cloué sur la place Rouge), n’était regardée que 10 à 20 fois par jour environ. Le jour de la Saint-Valentin, son audience s’envole à 93.927 visites, pour glisser les deux jours suivants à environ 45.000 pages vues quotidiennes.

Audiences comparées des pages Wikipédia sur Benjamin Griveaux et Piotr Pavlenski

  • Agnès Buzyn, ministre de la Santé jusqu’à son passage éclair à la campagne parisienne à la place de Benjamin Griveaux, avait évidemment une notoriété plus grande que ce dernier, et a du coup une accélération moindre. Consulté de 2.000 à 4.000 fois par jour environ ces dernières semaines, son article passe à 107.000 visites le dimanche 16 février, lorsque est annoncé qu’elle devient la tête de liste LREM dans la capitale, et 100.000 le 17 février.

  • Olivier Véran, le député devenu ministre de la Santé en remplacement d’Agnès Buzyn, dont l’audience dans Wikipédia était de l’ordre de 50 à 200 visites par jour, est subitement passé à 89.000 visites le 16 février, quand a été annoncée sa nomination, puis 68.000 le 17 février.

    Audiences comparées des pages Wikipédia sur Agnès Buzyn et Olivier Véran

  • Consultée environ 400 à 500 fois par jour auparavant, la page (tamponnée pour son ton «trop élogieux, voire hagiographique») sur Juan Branco, avocat et militant proche de Pavlenski, est montée à 20.000 vues le 14 février, 17.000 le 15 puis 33.000 le 16, lorsque plusieurs articles ont mentionné son rôle incertain.

Juan Branco a été épinglé pour être intervenu dans la page qui lui est consacrée (c’est fortement déconseillé) – ce qui a nourri de longs débats dans l’encyclopédie, en partie archivés là. Dans Wikipédia, (presque) rien ne se perd…

Lire aussi

Incendie de Notre-Dame: Wikipédia a sonné le tocsin – 21 avril 2019

L’affaire Benalla dans Wikipédia, ou l’effet Streisand pour les nuls – 22 juillet 2018

Johnny Hallyday a allumé le feu dans Wikipédia – 15 décembre 2017

Advertisements

Leave a Reply