Intel lance sa gamme de GPU ARC avec l’ambition affichée de concurrencer Nvidia et AMD

Intel lance sa gamme de GPU ARC avec l'ambition affichée de concurrencer Nvidia et AMD

Le marché l’attendait : Intel vient enfin de présenter sa nouvelle gamme de processeurs graphiques (GPU) ARC pour les ordinateurs portables. Cette ligne comprendra trois versions : un GPU ARC 3 (déjà disponible) et deux autres processeurs, les ARC 5 et ARC 7, dont la livraison est prévue au début de l’été 2022.

Ces deux modèles comprendront également deux sous-variantes chacun. Pour faire face à la concurrence d’AMD et – surtout – de Nvidia, le géant américain a intégré plusieurs nouvelles technologies et protocoles dans ces puces afin de fournir un débit de traitement graphique plus rapide et une consommation d’énergie réduite par rapport aux modèles précédents. Quoi qu’il en soit, avec la prise en charge de technologies comme le ray tracing et DirectX XII, la société positionne clairement la gamme ARC comme une concurrence directe aux meilleures solutions pour ordinateurs portables de Nvidia et AMD.

Intel a également indiqué que la technologie Xe media engine intégrée à l’ARC peut décoder des vidéos HDR 8K60 12 bits et encoder des fichiers HDR 8K 10 bits via les codecs VP9, AVC, HEVC et AV1. Le dernier codec, AV1, bénéficiera d’une prise en charge exceptionnelle grâce à l’accélération matérielle qui, selon Intel, permettra une accélération de 50 fois supérieure dans les logiciels pris en charge. Les logiciels pris en charge au lancement seront FFMPEG, Handbrake, Adobe Premiere Pro, DaVinci Resolve et XSplit. Autant d’indication qui illustrent l’ambition d’Intel d’attirer la foule des éditeurs vidéo, bien que le jeu reste l’objectif principal de la série ARC. À cette fin, Intel a noté que le chipset prendra en charge HDMI 2.0b et DisplayPort 1.4a tout en étant “DisplayPort 2.0 10G ready”.

Ces options de sortie vidéo polyvalentes prendront en charge deux nouvelles formes de technologie de synchronisation vidéo. La première, “Speed Sync”, accélérera l’image la plus récente à la demande pour réduire le déchirement des images sans introduire la latence vidéo supplémentaire que certaines autres solutions de synchronisation adaptative peuvent provoquer. Pour ceux qui préfèrent un taux de rafraîchissement fixe, Intel introduit également “Smooth Sync”, un protocole qui n’empêche pas le déchirement de l’écran mais estompe plutôt les distinctions nettes qu’il provoque pour le rendre beaucoup moins perceptible lorsqu’il se produit.

publicité

Des SoC surtout tournés vers le gaming

La technologie ARC d’Intel sera disponible sur plusieurs chipsets, dont deux SoC (Systems on Chips) de la série A : l’ACM-G11 et l’ACM-G10. L’ARC 3 sera disponible en deux variantes : A350M et A370M. Les deux versions sont disponibles immédiatement sur certains ordinateurs portables. Avec cette gamme ARC 3, Intel – jusqu’ici peu connu pour ses GPU dédiés aux laptops – ambitionne d’adresser les joueurs recherchant des résolutions de 1080p et des taux de rafraîchissement de 60 images par seconde. La société affirme avoir déjà atteint de telles performances sur des titres bien connus comme Doom Eternal, Age of Empires IV, Destiny 2 ou Final Fantasy XIV.

Pour autant, le géant américain vante aussi les performances de l’A370M, légèrement plus haut de gamme, qui serait de son côté capable d’atteindre jusqu’à 115 FPS dans des titres de jeux légers et compétitifs comme Valorant et de maintenir un niveau légèrement inférieur de 94 FPS sur un titre comme Fortnite. La société n’a pas communiqué de comparaisons similaires pour ses modèles ARC 5 ou ARC 7, qui doivent encore être lancés.

La gamme ARC sera dotée de plusieurs technologies “Deep Link” pour équilibrer ses prouesses en matière de traitement vidéo et de consommation d’énergie. Et de vanter le nouveau protocole “Dynamic Power Share” qui tentera d’optimiser les charges de travail en déplaçant la répartition de la puissance entre les CPU et les GPU pour une consommation d’énergie minimale. Ou encore la technique “Hyper Encode” qui utilise tous les moteurs d’encodage de médias disponibles sur le CPU et le GPU de l’ordinateur portable pour accélérer l’encodage des médias. Enfin, Intel cite aussi la technologie “Hyper Compute”, qui utilise de la même manière tous les moteurs de calcul ou les accélérateurs d’intelligence artificielle disponibles pour accélérer la création de médias.

Vers des GPU ARC pour les ordinateurs de bureau ?

Le fabricant de puces a détaillé plusieurs technologies “Deep Link” qu’il prévoit d’intégrer dans la gamme ARC pour équilibrer ses prouesses en matière de traitement vidéo et sa consommation d’énergie. Il s’agit notamment d’un nouveau protocole “Dynamic Power Share” qui tentera d’optimiser les charges de travail en déplaçant la répartition de la puissance entre les CPU et les GPU pour une consommation d’énergie minimale ; une technique “Hyper Encode” qui utilise tous les moteurs d’encodage de médias disponibles sur le CPU et le GPU de l’ordinateur portable pour accélérer l’encodage des médias ; et “Hyper Compute”, qui utilise de la même manière tous les moteurs de calcul ou les accélérateurs d’intelligence artificielle disponibles pour accélérer la création de médias.

Le premier modèle ARC 3 d’Intel à être commercialisé devrait être intégré au nouveau Galaxy Book2 Pro de Samsung, un ordinateur portable “ultra-mince et léger” disponible dès maintenant. Intel a également signé des accords pour apporter la ligne ARC à plusieurs autres grandes marques de fabricants, dont Dell, Lenovo, MSI, Asus, Acer, et plusieurs autres.

Tous ces modèles comprendront le nouveau logiciel ARC Control d’Intel, l’approche remaniée du géant américain en matière de gestion des pilotes et d’optimisation du matériel dans une application. Le logiciel s’exécute dans une superposition intégrée qui est accessible à tout moment, même dans les jeux. Il donne accès aux mises à jour des pilotes de jeu (qui se font entièrement dans l’application), à l’optimisation des performances, à un studio de création pour les streamers, à la bibliothèque de jeux de l’utilisateur.

Quant aux GPU ARC 5 et ARC 7, Intel indique que leur lancement est proche, sans livrer plus de détails. Au cours de la présentation de cette nouvelle gamme de processeurs graphiques, le géant américain a indiqué vouloir appliquer sa technologie ARC aux systèmes de bureau. De quoi concurrencer frontalement Nvidia et AMD, qui se partagent le marché depuis plusieurs années déjà. Pour autant, aucun calendrier n’a été communiqué pour la date à laquelle nous pourrions voir la technologie ARC sur une carte de bureau intégrée.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *