Emmanuel Macron promet 1,9 milliard d’euros pour développer la filière hydrogène en France – Le Monde

Emmanuel Macron visite l’usine de Genvia, à Béziers, le 16 novembre 2021.

Emmanuel Macron a annoncé, mardi 16 novembre à Béziers (Hérault), que 1,9 milliard d’euros seront consacrés au développement de la filière hydrogène dans le cadre du plan d’investissements France 2030 de 30 milliards. Le développement de l’hydrogène est « une bataille pour l’industrie, pour l’écologie et pour la souveraineté », a déclaré le chef de l’Etat en visitant l’entreprise Genvia, qui développe des électrolyseurs haute température permettant de produire de l’hydrogène à partir de la molécule d’eau.

L’hydrogène va permettre « de réconcilier l’aventure industrielle, la croissance, avec la décarbonation de nos économies. Le en même temps est possible grâce à ces innovations », a-t-il expliqué en s’adressant aux employés du site. « C’est un tout nouveau continent qui s’ouvre devant nous », selon lui.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés L’hydrogène « vert » doit encore baisser ses coûts

A travers le récent plan d’investissement France 2030, Emmanuel Macron entend miser sur des « technologies d’avenir », dont l’hydrogène fait partie, pour développer son industrie tout en la décarbonant. L’électricité utilisée pour fabriquer l’hydrogène provient soit du nucléaire, soit d’énergies renouvelables.

La France a un avantage sur les autres grands pays, car elle a « un nucléaire solide, installé » qui lui permet de « produire de l’hydrogène beaucoup plus massivement », a plaidé lundi le président de la République. « Si nous savons être des leaders de la production de l’hydrogène, alors nous construirons la souveraineté » énergétique, a insisté le chef de l’Etat.

Lire le décryptage : Article réservé à nos abonnés Avec le plan France 2030, un Macron en campagne veut défendre « l’esprit de victoire et de conquête »

« Il n’y a jamais de fatalité »

« Il n’y a jamais de fatalité. On ne répond jamais aux difficultés du temps en ayant la nostalgie d’un passé qui n’est plus. Mais en redoublant de capacité à résister et à ne pas céder, à penser l’avenir dans ses dynamiques nouvelles. C’est exactement ce que la France doit faire aujourd’hui », a affirmé Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat, qui n’a pas encore annoncé s’il était candidat ou non lors de la présidentielle d’avril 2022, cherche à se présenter comme le chef de file du camp progressiste face à des candidats qui affirment que la France est un pays en déclin.

Emmanuel Macron a été accueilli par le maire d’extrême droite de Béziers, Robert Ménard, qui l’a remercié pour le soutien apporté à Genvia, qui doit agrandir son site. Le projet Genvia fait partie des soixante-dix-sept projets déposés par les industriels auprès de Bercy dans le domaine de l’hydrogène, dont une quinzaine devraient être notifiés à Bruxelles pour recevoir des aides.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Plan France 2030 : une première tranche de 3,5 milliards dans le budget 2022

Le Monde avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *