5 signes pour reconnaître un logiciel contrefait

Spread the love
5 signes pour reconnaître un logiciel contrefait

La statistique est édifiante : 40 % des TPE/PME ont déjà constaté la présence de versions non-conformes de Windows ou Microsoft Office au sein de leur organisation. Tel est le résultat d’une étude menée par le cabinet IDC auprès de 300 sociétés françaises. Cette importante présence de logiciels non conformes est source de nombreux risques : failles de sécurité, dysfonctionnements, amendes, dégradation de l’image de marque, etc. Un travail de sensibilisation est donc nécessaire pour éviter de fonder l’activité de son entreprise sur des applications illégales. Et la première étape est de savoir les reconnaître.

publicité

Le prix est largement inférieur au tarif officiel

C’est le signe le plus évident et celui qui doit immédiatement vous alerter. Même s’il peut être intéressant de saisir l’opportunité d’une offre promotionnelle ponctuelle réalisée par un vendeur, certaines plateformes affichent en permanence des prix défiant toute concurrence. Ces offres qui semblent trop belles pour être vraies le sont effectivement bien souvent. Même si votre logiciel parait fonctionner correctement, le risque d’être infecté par un programme malveillant est bien plus important. D’après l’étude menée par IDC, 54 % des entreprises ayant constaté la présence de versions non-conformes de Windows ou Office ont subi des problèmes de sécurité informatique, contre seulement 6 % chez les autres organisations.

La clé produit est vendue seule, séparément du logiciel

Vous imaginez un vendeur de voiture vous envoyer une clé par la poste et vous demander d’aller chez un concessionnaire pour démarrer un véhicule et partir avec ? Eh bien c’est un peu le même principe avec les logiciels contrefaits. Le vendeur du logiciel se contente parfois du service minimum : une simple clé produit envoyée par mail. Et c’est tout. Charge à vous d’aller récupérer le bon logiciel correspondant à la clé. Bien entendu, n’espérez pas obtenir un quelconque accompagnement dans l’installation ou un service du support en cas de problème. La qualité de l’expérience est également un signe.

Vous téléchargez le logiciel depuis une source non officielle

Dans la même logique, si vous téléchargez le logiciel à partir d’applications de partage de fichiers ou de réseaux peer-to-peer, ou qu’un lien vous est transmis par e-mail, messagerie instantanée, sur les réseaux sociaux ou sur des sites web non vérifiés, il est possible que le soft en question ne soit pas authentique. Fournissez-vous auprès de sources fiables, comme un revendeur agréé ou directement sur le site de l’éditeur, comme le Microsoft Store par exemple. Cela vous garantit que le fichier que vous allez télécharger est sûr et que l’exécutable ne dissimule pas un malware. Toujours selon l’étude IDC, 66 % des problèmes de sécurité liés à des licences Windows ou Office non conformes ont rendu le PC inutilisable.

Vous n’avez pas accès aux mises à jour

Les logiciels authentiques fournissent des mises à jour automatisées qui, outre les évolutions fonctionnelles, contiennent des correctifs de sécurité. Les logiciels contrefaits empêchent bien souvent l’application de ces patchs et font donc de l’ordinateur une cible facile pour les pirates. Si vous ne parvenez pas à accéder aux mises à jour via les canaux officiels, comme Windows Update, c’est que votre logiciel ne l’est pas probablement pas.

Le logiciel ne fonctionne pas ou ne peut être activé

Si vous avez malgré tout décidé d’acheter à un tarif douteux une clé produit envoyée par un expéditeur inconnu, un autre signe pourrait néanmoins vous convaincre que votre logiciel est illégal : celui-ci peut tout simplement ne jamais fonctionner. Il est possible par exemple qu’il ait déjà été activité sur un autre appareil ou que la clé soit fausse. Dans tous les cas, vous n’aurez alors aucun moyen de récupérer votre argent.

Leave a Reply