Vidéo : Comment YouTube va museler les antivax

Spread the love
Vidéo : Comment YouTube va museler les antivax

YouTube annonce qu’il va supprimer les contenus contenant des informations erronées sur les vaccins, car ces contenus présentent un « risque sérieux de préjudice flagrant ».

Plus précisément, « les contenus qui prétendent à tort que les vaccins approuvés sont dangereux et ont des effets chroniques sur la santé, qui affirment que les vaccins ne réduisent pas la transmission ou la contraction des maladies ou qui contiennent des informations erronées sur les substances contenues dans les vaccins seront supprimés », détaille la plateforme dans un billet de blog.

« Il s’agit notamment de contenus qui affirment à tort que les vaccins provoquent l’autisme, le cancer ou l’infertilité, ou que les substances contenues dans les vaccins peuvent suivre les personnes qui les reçoivent. Nos politiques ne couvrent pas seulement les vaccinations de routine spécifiques comme pour la rougeole ou l’hépatite B, mais s’appliquent également aux déclarations générales sur les vaccins. »

publicité

Le ban si trois strike en 90 jours

Il existe toutefois des exceptions à ces règles : les vidéos qui traitent des politiques en matière de vaccins, des nouveaux essais et des témoignages personnels seront autorisées, à condition que les autres règles ne soient pas violées, ou que la chaîne ne soit pas considérée comme encourageant l’hésitation à se faire vacciner.

« YouTube peut autoriser un contenu qui enfreint les politiques de désinformation […] si ce contenu inclut un contexte supplémentaire dans la vidéo, l’audio, le titre ou la description. Il ne s’agit pas d’un laissez-passer pour promouvoir la désinformation », indique la plateforme. « Le contexte supplémentaire peut inclure des points de vue contradictoires des autorités sanitaires locales ou des experts médicaux. Nous pouvons également faire des exceptions si l’objectif du contenu est de condamner, de contester ou de satiriser des informations erronées qui violent nos politiques. »

Si une chaîne enfreint cette politique trois fois en 90 jours, YouTube la supprimera.

Montée en puissance de la modération automatisée, avec des problèmes à la clé

La chaîne d’un organisme anti-vaccin, la Children’s Health Defense, présidée par Robert F. Kennedy Jr, a été supprimée récemment. De quoi évoquer la sacro-sainte question de la liberté d’expression pour les défenseurs de cette chaîne.

Dans le même temps, la BBC rapporte que la Russie a une nouvelle fois menacé d’interdire YouTube après que des chaînes de l’organisation RT ont été interdites pour cause de désinformation sur le sujet de la Covid.

Lors de l’annonce de l’élargissement de sa politique, YouTube a déclaré avoir supprimé plus de 130 000 vidéos pour violation de sa politique en matière de vaccination contre la Covid-19 depuis l’année dernière. En août, la plateforme vidéo a déclaré avoir supprimé plus d’un million de vidéos de désinformation sur la Covid-19.

Au début de l’année, Twitter a commencé à étiqueter automatiquement les tweets considérés comme contenant des informations trompeuses sur la Covid-19 et ses vaccins. Le réseau social a également introduit son propre système de sanction, qui comprend le blocage temporaire des comptes et peut conduire à une suspension permanente. Si ce système a permis de suspendre à plusieurs reprises des colporteurs de fausses informations comme la députée américaine Marjorie Taylor Greene, le système automatisé ne repère pas les contenus humoristiques de certains utilisateurs, qui ironisent sur la Covid-19 et la 5G.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply