Une nouvelle fois, Bill Gates critique l’empreinte carbone de Bitcoin

Spread the love

Vous n’êtes pas sans savoir que les cryptomonnaies et notamment Bitcoin connaissent ces derniers temps un succès phénoménal. Et bien que certains milliardaires à l’image de Jack Dorsey ou d’Elon Musk contribuent à promouvoir les cryptomonnaies, d’autres à l’image de Bill Gates préfèrent systématiquement dénigrer les cryptoactifs. Sans trop d’originalité, le fondateur de Microsoft a joué la carte de l’écologie lors d’une interview accordée au New York Times.

Bill Gates déclare dans cette interview : “Le réseau Bitcoin utilise plus d’électricité par transaction que toute autre méthode [de paiement] connue de l’humanité, et ce n’est donc pas une très bonne chose pour le climat.” Alex de Vries, spécialiste des données à la Banque centrale néerlandaise, estime que chaque transaction en bitcoins génère en moyenne 300 kg de dioxyde de carbone (CO2), soit l’équivalent de l’empreinte carbone produite par environ 750 000 cartes Visa.

“Bitcoin, un cadeau pour l’environnement”

Néanmoins, Bill Gates est de mauvaise fois lorsqu’il décrit Bitcoin comme un polluant inutile. À l’inverse, Laurent Benichou, Head of Blockchain chez AXA, et intervenant à HEC et Polytechnique dans le domaine des cryptomonnaies, vient de publier un rapport très complet qu’il a intitulé : “Bitcoin, un cadeau pour l’environnement”À travers ce titre provocateur, M. Benichou cherche à démontrer à ses lecteurs à quel point il existe des sources de gaspillage énergétique bien plus inutiles que Bitcoin.

De plus, ce rapport précise que Bitcoin est loin d’être un simple moyen de transaction comme un autre. Laurent Benichou explique à quel point il est ridicule de réduire Bitcoin à un simple moyen de paiement. En conclusion de son rapport, Laurent Benichou écrit : “Bitcoin est une valeur résistante à la censure. Non seulement il empêche les instances dirigeantes de perturber une économie libre, mais il protège les citoyens dans leurs droits de propriété et leurs libertés individuelles. Il apparaît donc comme une proposition d’amélioration pertinente de notre système monétaire actuel… et une bonne option pour sauver l’environnement économique de nos enfants.”

Leave a Reply