Très haut débit : Bercy muscle ses aides pour les foyers privés d’accès à la fibre

Très haut débit : Bercy muscle ses aides pour les foyers privés d'accès à la fibre

Tous les acteurs de la connectivité le reconnaissent : couvrir 100 % des foyers français en fibre ne sera pas possible dans l’absolu – voire pas possible du tout. Si le chantier du plan France THD – qui entend garantir le très haut débit pour tous à horizon 2022, dont au moins 80 % via la fibre – a pris de l’avance et que les acteurs chargés du déploiement de la fibre ont déjà raccordé 28,3 millions de locaux français (soit 67% du total de locaux), les trous dans la raquette sont encore nombreux… Et devraient continuer à l’être encore longtemps.

D’autant que le démarrage du décommissionnement du réseau cuivre – qui assure encore la connectivité d’un certain nombre de territoire – devrait déboucher sur un “effet ciseau” particulièrement handicapant pour de nombreux foyers toujours privés d’accès à la fibre.

De quoi conduire les autorités à miser sur les solutions alternatives d’accès au très haut débit. Pour éviter une aggravation de la fracture numérique entre les foyers des zones couvertes par la fibre et les autres, le gouvernement vient d’annoncer le renforcement de son guichet « Cohésion numérique des territoires » afin d’aider les utilisateurs situés en zones blanches à accéder à au très haut débit via une technologie non-filaire, comme l’internet satellitaire, la 4G ou 5G fixe ou le THD Radio.

publicité

Augmentation des aides

Ces derniers devraient donc voir la subvention leur permettant de prendre en charge une partie du coût d’accès à ces solutions passer de 150 euros à 300 euros au 1er avril prochain. Les aides devraient monter jusqu’à 600 euros sous conditions de ressources.

« L’égal accès au numérique constitue la porte d’entrée, la base sur laquelle reposent l’ensemble des politiques numériques que nous menons en matière d’innovation, de développement technologique, etc. Sans accès au numérique, qu’il s’agisse des compétences ou des usages, notre pays ne pourra pas réaliser son plein potentiel numérique », s’est réjoui le secrétaire d’Etat au Numérique Cédric O lors de l’annonce de ces nouvelles mesures. Le renforcement du guichet mis en place par l’exécutif faisait partie des revendications portées par les associations de représentants des collectivités territoriales.

Celles-ci appelaient fin janvier à “un changement de paradigme, pour passer dès 2022 d’un traitement ponctuel à une solidarité durable via la mise en place rapide d’un fonds de péréquation national pour l’aménagement numérique de la France”. Reste maintenant à voir si cette demande sera entendue par le gouvernement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *