Cette semaine sortait une nouvelle exclusivité PS4, Concrete Genie. Si nous vous en parlons aujourd’hui, c’est que le jeu développé par Pixelopus dispose d’un mode VR à défaut d’être entièrement jouable avec le casque de réalité virtuelle de Sony. Point de note donc pour ce test qui a plutôt vocation à expliquer ce qui nous est proposé en VR. A noté que les PlayStation Move sont obligatoires.

Le jeu hors VR

Lors de son annonce à la Paris Games Week 2017, Concrete Genie avait attiré l’attention grâce à des graphismes de dessins animés, un univers onirique et un gameplay original. Vous y incarnez Ash, un jeune garçon solitaire s’évadant grâce à ses dessins. Des dessins qui prennent tout à coup vie grâce à une force magique.

Vous devez alors libérer la ville de Denska du mal qui la ronge. Pour ce faire, votre mission est de peindre les murs des différents quartiers pour les illuminer grâce à votre pinceau magique et les modèles prédéfinis récoltés au fil de votre progression. Vous êtes aidé dans votre tâche par des génies que vous pouvez également dessiner et à qui vous donnez vie. Ils peuvent alors se déplacer le longs des murs et vous aider à résoudre de petits puzzle pour peu que vous dessiniez ce qu’ils réclament. Pour compliquer légèrement l’affaire (mais pas trop), il vous faudra composer avec une bande de jeunes brutes qui vous mettront des batons dans les roues.

Nous avons pris beaucoup de plaisir à jouer à ce Concrete Genie qui tient plutôt bien ses promesses. Il nous transporte dans un univers poétique pour une durée de vie d’à peu près 5 heures. Nous avions donc hâte de voir ce que les développeurs nous avaient concocté en réalité virtuelle.

Concrete Genie en VR

Si l’univers de Concrete Genie se prêtait bien à une compatibilité VR totale, il faut malheureusement se contenter d’un petit mode. Vous y incarnez toujours Ash mais en vue à la première personne cette fois. Dans un monde extérieur en 3 dimensions, vous devrez alors peindre le décors en répondant aux exigences de Splotch, une créature de votre création. Arbres, fleurs, soleil, lune, papillons… sont à votre disposition sur votre palette tenue par l’une de vos mains tandis que l’autre vous sert à dessiner. Plutôt sympathique mais seulement une dizaines de motifs sont à votre disposition dans ce mode 3D qui est purement créatif, sans réel objectif. Il se termine en une vingtaine de minutes avant de vous donner accès au mode libre.

Pour le mode libre, vous aurez la possibilité de créer à nouveau dans ce même décor 3D ou bien dans 4 autres décors en 2D, en peignant sur les murs. Vous aurez alors un peu plus de choix dans vos dessins puisque vous retrouvez les motifs débloqués dans le scénario ainsi que les génies. Là encore, aucun objectif et simplement de la création. Nous vous avons réalisé une vidéo de ces modes 2D et 3D pour illustrer notre propos.

Verdict : Une simple expérience VR

Malheureusement, le mode VR de Concrete Genie est plutôt décevant et n’apporte aucune plus value au jeu. Contrairement à d’autres jeux, la VR n’est absolument pas une raison pour faire acheter le jeu à un possesseur du PSVR. C’est un petit bonus tout au plus. Et c’est dommage car l’univers et le concept du jeu aurait pu être entièrement compatible VR et nous aurions certainement eu un très beau résultat.

Advertisements

Leave a Reply