Six morts en Turquie dans des incendies d’une ampleur inédite, des habitants et des touristes évacués – Le Monde

Spread the love
Une voiture brûlée devant une maison incendiée, à Manavgat, le 31 juillet 2021.

Face à la progression des incendies qui ravagent le pays depuis cinq jours, touristes étrangers et habitants turcs ont été évacués de leurs hôtels et domiciles, dimanche 1er août, dans le sud de la Turquie.

Dans la station balnéaire huppée de Bodrum, un quartier a été évacué, alors que les flammes étaient attisées par des vents forts provenant du district de Milas situé à proximité, a rapporté la chaîne de télévision CNN Turquie. Incapables de prendre la route, 540 personnes ont été évacuées par bateau, selon la chaîne. Dans la ville touristique d’Antalya, d’autres évacuations ont également eu lieu, selon la chaîne NTV, qui a montré des images de fumées noires enveloppant des maisons.

Lire aussi Peut-on mourir de chaud ? En période de chaleur extrême, « c’est comme si le corps faisait une course de fond en permanence »
Un homme tente d’éteindre des buissons en flammes, près de la ville de Manavgat, le 29 juillet 2021.

133 incendies en 2021

La Turquie connaît actuellement les pires incendies depuis au moins une décennie, selon des données officielles, avec près de 95 000 hectares partis en fumée cette année, contre une moyenne de 13 516 entre 2008 et 2020 à la même époque. Selon des données publiées par l’Union européenne, la Turquie a été ravagée par 133 incendies en 2021 jusqu’ici, comparé à une moyenne de 43 entre 2008 et 2020. Six personnes sont mortes dans les incendies ces dernières semaines.

Le ministre turc de l’agriculture et des forêts, Bekir Pakdemirli, a déclaré que 107 des 112 feux de forêts étaient désormais sous contrôle, mais que, dans les régions touristiques d’Antalya et de Mugla, les incendies persistaient.

Les températures devraient rester élevées après des records atteints le mois dernier, tel 49,1 °C enregistré le 20 juillet dernier à Cizre (extrême sud-est du pays, dans l’Anatolie). Le mercure devrait ainsi atteindre les 40 °C à Antalya, lundi, selon les prévisions.

Retrouvez notre infographie : Des vagues de chaleur plus fréquentes et plus sévères

Le ministère turc de la défense a publié des images prises par satellite montrant l’importance des dégâts sur les forêts, rendues noires de suie et avec des fumées toujours visibles.

Le président, Recep Tayyip Erdogan, a été la cible de critiques, lorsqu’il s’est avéré que la Turquie n’avait pas d’avions bombardiers d’eau, alors que le problème des incendies s’aggrave dans ce pays, dont un tiers du territoire est boisé. Le principal parti d’opposition, le CHP (Parti républicain du peuple, social-démocrate), a reproché au président turc d’avoir démantelé l’infrastructure d’une organisation semi-publique qui détenait des avions bombardiers d’eau.

Lire notre reportage : Pollution et réchauffement climatique, un double fléau pour la mer de Marmara

Le Monde avec AFP

Leave a Reply