Plus de 600 Afghans dans un avion militaire américain : les coulisses d’une image choc – Libération

Spread the love
Un nombre aussi élevé de passagers n’était pas prévu en un seul vol. Les opérations d’évacuation restent chaotiques ce mardi alors que les talibans entravent l’accès à l’aéroport pour les ressortissants afghans.

Cette photo, témoignage de la situation dramatique en Afghanistan, a fait le tour de la terre. On y voit quelque 640 Afghans – hommes, femmes et enfants – entassés dans un vaste avion militaire américain pour une évacuation aérienne, selon l’armée américaine. L’image, obtenue et postée par le site d’informations militaires Defense One, a été prise à l’intérieur d’un avion de transport Boeing C-17 de l’US Air Force. L’évacuation des Afghans serrés dans l’immense soute de l’appareil dimanche soir avait été approuvée par les autorités américaines, selon le site.

Un nombre aussi élevé de passagers n’était pas prévu en un seul vol, a précisé un haut fonctionnaire de la défense américaine à Defense One : beaucoup d’Afghans, désespérés, ont grimpé au dernier moment à l’intérieur par la rampe encore à moitié ouverte à l’arrière de l’avion. «L’équipage a pris la décision d’y aller» plutôt que de les forcer à redescendre, a expliqué le fonctionnaire. Cette scène s’est produite alors que les combattants talibans envahissaient les rues de Kaboul et que des habitants paniqués se ruaient vers l’aéroport pour tenter de trouver un vol pour l’étranger.

«Le nombre inhabituellement élevé de passagers à bord de cet avion […] était le résultat d’un environnement sécuritaire dynamique qui a exigé des décisions rapides de l’équipage», a indiqué dans un communiqué Karen Roxberry, porte-parole du US Central Command, le centre de commandement américain gérant les opérations dans la région. «Au final, cela a permis d’évacuer ces passagers en toute sécurité du pays.»

A lire aussi

Conçu pour le transports de marchandises

Le vol, qui selon Defense One portait l’indicatif Reach 871, a atterri au Qatar tôt lundi matin, d’après le site de suivi des vols FlightAware. Ce C-17 n’est pas le seul avion à avoir emporté autant d’Afghans hors du pays : plusieurs avions ont quitté Kaboul avec des chiffres similaires, d’après le fonctionnaire cité par Defense One. Ce n’est pas non plus la première fois que ce cargo de l’armée américaine procède à une évacuation aussi importante. En 2013, un avion similaire avait embarqué plus de 670 personnes dans l’est des Philippines après le typhon Haiyan.

Conçu principalement pour transporter des marchandises le C-17, peut accueillir en configuration sur des sièges jusqu’à 138 passagers, selon un thread Twitter d’Andy Netherwood. Ce n’est que dans des situations extrêmes que les personnes sont assises à même le sol comme sur cette photo. «Le vol est aussi court que possible car une évacuation d’urgence ou une perte de pression dans la cabine comporterait des risques importants», note-t-il. La limite est dans ce cas «l’espace physique et la masse au décollage», soit 77,5 tonnes ou 1 250 personnes de corpulence moyenne.

Scènes de chaos

L’urgence légitimait dans le cas présent une telle opération. L’aéroport de Kaboul a été le théâtre de scènes de chaos et de désespoir lundi. Le tarmac et les pistes ont été envahis par des milliers de personnes espérant embarquer sur un vol quittant le pays. Beaucoup n’avaient pas les autorisations pour prendre les vols d’évacuation, ni de billets pour les vols commerciaux ni même de visas.

Dans des vidéos éprouvantes postées sur les réseaux sociaux, des centaines de personnes courent à côté d’un C-17 en train d’accélérer, certaines s’agrippant aux flancs de l’avion. Une autre vidéo montre des hélicoptères d’attaque survolant la foule à basse altitude, dans une apparente tentative de dégager la piste pour un avion.

Les médias afghans ont signalé plusieurs morts, tombés d’avions auxquels ils s’étaient accrochés au moment du décollage. Une personne a péri dans le puit de train d’atterrissage d’un C-17 qui a décollé de Kaboul, ont également indiqué le quotidien américain Washington Post et le site Politico.

A lire aussi

Seuls sept ressortissants afghans dans un avion allemand

Les opérations d’évacuation restent chaotiques ce mardi alors que les talibans entravent l’accès à l’aéroport pour les ressortissants afghans. «Autour de l’aéroport de Kaboul, des postes de sécurité ont été mis en place par les talibans pour en contrôler l’accès», indique le ministère allemand de la Défense dans un rapport dont l’AFP a obtenu copie.

Plus tôt dans la journée, Angela Merkel avait fait valoir que la question des prochains jours serait «surtout de savoir combien de personnes pourraient atteindre l’aéroport de Kaboul». Un avion militaire allemand a ainsi quitté Kaboul avec seulement sept ressortissants afghans à son bord. Un second avion allemand a pu décoller ce mardi de la capitale avec cette fois 125 personnes, dont des Afghans, selon le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas.

Berlin estime à environ 2 500 les employés locaux, avec leurs familles, qui ont travaillé avec les troupes allemandes ou à l’ambassade, et qui doivent être évacués du pays. A ce nombre s’ajoutent selon Berlin environ 2 000 militants des droits de l’homme ou membres d’organisations non gouvernementales eux aussi candidats au départ. Avec leurs familles, le nombre atteindrait 10 000 personnes.

Leave a Reply