Omicron, âges des malades… À quelques heures de Noël, où en est l’épidémie en Seine-Maritime ? – 76actu

Spread the love
Cartographie des taux d'incidence par commune, en Seine-Maritime, au 20 décembre 2021 (sur une semaine glissante).
Cartographie des taux d’incidence par commune, en Seine-Maritime, au 20 décembre 2021 (sur une semaine glissante). (©Capture d’écran / Geodes)

Ce sont encore des fêtes de Noël marquées par la pandémie de Covid-19, que s’apprête à vivre le pays. Vendredi 24 décembre 2021, le taux d’incidence en France (à J-3, selon les données les plus fraîches de Santé publique France) s’élevait à 565 cas pour 100 000 habitants. Un chiffre record, depuis que des mesures sont faites. Qu’en est-il en Seine-Maritime ?

Quel taux d’incidence ?

Dans notre département, l’incidence est moins forte, quoique tout de même assez élevée (pour rappel, le seuil d’alerte est à 50 cas pour 100 000 habitants), mesurée au 20 décembre à 364 cas pour 100 000 habitants ; un taux en hausse constante depuis le début du mois de novembre 2021.

Courbe des taux d'incidence Covid-19 en France et en Seine-Maritime.
Courbe des taux d’incidence Covid-19 en France et en Seine-Maritime. (©Capture d’écran / CovidTracker)

Quelles populations sont les plus touchées ?

Si l’on entre dans le détail des catégories d’âges les plus touchées par le virus dans le département, on remarque qu’à l’instar de ce qu’il se passe au niveau national, le taux d’incidence est en nette hausse chez les 20-39 ans, ainsi que chez les 40-59 ans.

Depuis le début des vacances scolaires, ce taux est en baisse chez les moins de 19 ans. Il est par ailleurs stagnant chez les plus de 60 ans.

Courbes des taux d'incidence par catégories d'âge en Seine-Maritime.
Courbes des taux d’incidence par catégories d’âge en Seine-Maritime. (©Capture d’écran / CovidTracker)

Quelle situation à l’hôpital ?

Au 23 décembre 2021, 303 personnes étaient hospitalisées en Seine-Maritime pour des cas de Covid, parmi lesquelles 40 se trouvaient en réanimation.

Des chiffres bien en deçà de ceux des vagues précédentes, mais tout de même dans une dynamique constante de hausse depuis le début de cette nouvelle vague qui, encore une fois, est pour le moment moins forte dans le département qu’à d’autres endroits en France.

Courbes des hospitalisations et personnes en réanimation pour des cas de Covid-19 en Seine-Maritime.
Courbes des hospitalisations et personnes en réanimation pour des cas de Covid-19 en Seine-Maritime. (©Capture d’écran / CovidTracker)

Et Omicron ?

Quant au variant Omicron, qui rattrape rapidement le variant Delta dans plusieurs départements français déjà, il est également déjà bien présent en Seine-Maritime.

Selon les estimations de Covidtracker, qui agrège les données de Santé publique France et a ainsi pu mettre en place un module permettant de comptabiliser le nombre de cas suspectés de variants Omicron sur un territoire donné (reconnaissable par son absence de mutation L432R), celui-ci représentait au 19 décembre 14,8 % des cas en Seine-Maritime.

Estimation du nombre de cas de variants en Seine-Maritime.
Estimation du nombre de cas de variants en Seine-Maritime. (©Capture d’écran / CovidTracker)

On en est où à Rouen par rapport aux autres Métropoles ?

Avec un taux d’incidence au 20 décembre (sur sept jours glissants) à 371 cas pour 100 000 habitants sur la Métropole, chiffre également en hausse depuis le début du mois de novembre 2021, Rouen apparaît pour le moment parmi les grandes villes les moins touchées par cette nouvelle vague.

En effet, sur les 22 grandes métropoles françaises, seules Metz, Tours et Brest ont des taux d’incidence inférieurs, à date, à celui de la Métropole de Rouen. 

Les 10 grandes métropoles françaises (sur 22) aux taux d'incidence les plus faibles, au 20 décembre 2021.
Les 10 grandes métropoles françaises (sur 22) aux taux d’incidence les plus faibles, au 20 décembre 2021. (©Capture d’écran / Geodes / Santé publique France)

Soyez prudents !

La dynamique globale du virus dans le département est donc en nette et alarmante hausse, même s’il y a, à date, moins de cas de Covid en Seine-Maritime que dans beaucoup d’autres zones françaises. Quant au variant Omicron, il est bien présent et le nombre de cas suspectés sur le département monte en flèche jour après jour.

Aussi, comme le précise l’ARS, il convient pour les fêtes de Noël de rester prudent, en portant un masque, en aérant les pièces 10 minutes toutes les heures, en se lavant régulièrement les mains, en évitant les embrassades et en gardant ses distances.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre 76actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply