Comment l’armée française a réussi à éliminer l’émir d’al-Qaida au Maghreb islamique – Le Figaro

Spread the love

RÉCIT – Le 3 juin au Mali, les forces spéciales de la task force Sabre neutralisaient Abdelmalek Droukdel. Coulisses d’une opération hors-norme.

Abdelmalek Droukdel.
Abdelmalek Droukdel. -/AFP

L’exercice est rare. Une semaine après l’élimination d’Abdelmalek Droukdel, l’émir d’al-Qaida au Maghreb islamique, l’armée a raconté comment les forces spéciales de la task force Sabre ont «neutralisé» l’une des figures du terrorisme djihadiste au Sahel. «Droukdel était un vétéran du djihad ; il était le troisième adjoint de l’émir d’al-Qaida ; depuis 2012 il avait développé une stratégie d’extension régionale d’Aqmi au Sahel ; il était à l’origine de la création du RVIM (Rassemblement pour la victoire de l’islam et des musulmans), dont il a confié la direction à Iyad Ag Ghali», a souligné jeudi une source proche des opérations lors d’un débriefing avec la presse avant de lever un coin du voile.

La «cible d’intérêt» a été repérée au nord de l’Adrar des Iforas, à 80 kilomètres à l’est de Tessalit, à quelques kilomètres de la frontière algérienne, au nord du Mali. «Depuis deux jours, nous savions que quelque chose se passait, notamment grâce à des signaux électromagnétiques», raconte-t-on

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.


Abonnez-vous : 1€ le premier mois

annulable à tout moment

Leave a Reply