Microsoft impose la vaccination à tous ses employés de Redmond

Spread the love
PrA-sentation1-5c6ed08469cc0-960x640

Après plus d’un an de fermeture, Microsoft va commencer prochainement à rouvrir ses bureaux. Pour pouvoir entrer au siège, la règle sera simple : disposer d’une preuve de vaccination au COVID-19, et ce autant pour les employés que les partenaires et fournisseurs qui souhaitent visiter ses bureaux.

Les entreprises de la tech aux Etats-Unis se préparent peu à peu à rouvrir leurs établissements après plus d’un an de pandémie. Microsoft avait initialement prévu une réouverture de ses bureaux pour le 7 septembre prochain. Cependant, la firme a revu ses plans et a postposé la date au 4 octobre prochain. Pour pouvoir y entrer, les règles seront très strictes puisque Microsoft imposera une preuve de vaccination au COVID-19. Cette condition est valable tant pour les employés que les différents partenaires, fournisseurs ou visiteurs qui souhaitent se rendre au siège de l’entreprise basé à Redmond aux Etats-Unis. Voici la déclaration officielle à ce sujet partagée par TheVerge :

« Comme nous l’avons fait depuis le début de la pandémie, nous continuons de suivre de près les nouveaux développements et d’adapter nos plans à mesure que cette situation évolue, en gardant à l’esprit la santé et la sécurité des employés. Sur la base de notre consultation continue avec des experts de la santé et des données, notre date la plus proche pour l’ouverture complète de nos sites de travail aux États-Unis ne sera pas antérieure au 4 octobre 2021. À partir de septembre, nous exigerons également une preuve de vaccination pour tous les employés, fournisseurs, et tous les invités entrant dans les bâtiments de Microsoft aux États-Unis, et auront mis en place un processus d’adaptation pour les employés. Nous continuons d’examiner la situation sur une base locale dans chaque région/pays/état où nous travaillons et ajusterons les dates et les politiques si nécessaire. »

Notons que Microsoft n’est pas la seule entreprise à adopter des règles si strictes. D’autres géants de la tech comme Google et Facebook ont pris des mesures similaires. Notons que Microsoft a également prévu des dérogations, notamment pour des motifs médicaux ou religieux. L’imposition du vaccin est pour l’instant valable aux Etats-Unis et la firme n’a, à ce jour, pas encore communiqué sur les conditions de retour au travail pour ses employés en France et dans les autres pays européens.

Leave a Reply