L’opposant russe Alexeï Navalny hospitalisé, ses proches évoquent un empoisonnement – Le Monde

Spread the love
L’opposant russe Alexeï Navalny lors d’un entretien avec l’AFP au bureau de sa Fondation anti-corruption (FBK), à Moscou, le 16 janvier 2018.

L’opposant russe Alexeï Navalny a été hospitalisé en urgence, jeudi 20 août au matin, et se trouvait dans un état grave dans un hôpital de la ville d’Omsk, en Sibérie. Le médecin-chef de cet hôpital a confirmé que M. Navalny se trouvait dans un état sérieux. Inconscient, il a été placé sous respirateur artificiel. Selon sa porte-parole, Kira Iarmich, il serait ensuite tombé dans le coma.

Pour son équipe, l’empoisonnement ne fait guère de doute, après une première tentative il y a un an. « Nous supposons qu’Alexeï a été empoisonné avec quelque chose de mélangé dans son thé. C’est la seule chose qu’il a bue depuis le matin [à l’aéroport de Tomsk]. Les médecins disent que la toxine a été absorbée plus rapidement par le liquide chaud », a indiqué sur Twitter Mme Iarmich.

Des images diffusées par les membres de son équipe ont montré M. Navalny, 44 ans, évacué sur une civière sur le tarmac de l’aéroport d’Omsk. L’avion dans lequel il se trouvait, qui reliait Tomsk, en Sibérie occidentale, à Moscou, a dû faire un atterrissage d’urgence après que l’état de santé du dirigeant de l’opposition se soit subitement dégradé. Dans une autre vidéo, tournée à bord de l’avion, on peut entendre des râles de douleur venant de sa place.

Lire aussi Qui est vraiment Alexeï Navalny ?

La police a été appelée sur les lieux, à l’hôpital, et le plus proche lieutenant d’Alexeï Navalny, Leonid Volkov, a confirmé au Monde qu’une plainte avait été déposée au Comité d’enquête, à Moscou, pour des faits d’empoisonnement. Selon M. Volkov, les médecins tardent désormais à transmettre les premiers résultats d’analyse.

En juillet 2019, tandis qu’il purgeait une courte peine de prison, Alexeï Navalny avait déjà affirmé avoir été empoisonné par une « matière chimique inconnue » et transféré vers un établissement hospitalier. Les autorités avaient de leur côté parlé d’une « réaction allergique ».

Acharnement

Alexeï Navalny est un personnage à part sur la scène politique russe. Depuis l’assassinat de Boris Nemtsov en 2015, il fait figure d’opposant numéro un à Vladimir Poutine, si l’on exclut les partis représentés au Parlement, loyaux au pouvoir. Il n’a toutefois jamais pu obtenir l’enregistrement d’un parti politique, malgré de multiples tentatives, et n’a pu se présenter qu’à une seule élection, en 2013 à la mairie de Moscou, où il avait obtenu 27 % des suffrages. Ses candidats sont aussi régulièrement empêchés de se présenter aux élections.

Face à ces interdictions, M. Navalny appelle régulièrement à voter en faveur des candidats les mieux placés pour battre le pouvoir, une tactique de plus en plus couronnée de succès. Il s’était rendu à Tomsk précisément pour préparer les élections régionales du 13 septembre.

Il vous reste 27.46% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply