John Goodenough, Stanley Whittingham et Akira Yoshino ont permis le développement des batteries au lithium, aujourd’hui présentes dans de nombreuses technologies du quotidien.

Publié aujourd’hui à 12h05, mis à jour à 12h23

Le secrétaire général de l’Académie royale suédoise des sciences, Goran K Hansson, annonce les noms des lauréats du Nobel de chimie, le 9 octobre 2019.

Le prix Nobel de chimie a récompensé, mercredi 9 octobre, l’Américain John Goodenough, le Britannique Stanley Whittingham et le Japonais Akira Yoshino pour l’invention des batteries au lithium, aujourd’hui présentes dans de nombreuses technologies du quotidien.

« Ce type de batterie légère, rechargeable et puissante est maintenant utilisée partout, dans les téléphones et ordinateurs et les véhicules électriques. Elle peut également conserver des quantités significatives d’énergie solaire et éolienne, ouvrant la voie à une société libérée des énergies fossiles », a expliqué l’Académie suédoise royale des sciences, qui décerne le prix.

John Goodenough, né en 1922 à Iéna, en Allemagne, a fait carrière à l’université du Texas d’Austin, aux Etats-Unis. Stanley Whittingham, né en 1941 au Royaume-Uni, est rattaché à la Binghamton University de l’Etat de New York. Akira Yoshino, né à Suita, au Japon, en 1948, travaille pour les universités de Tokyo et de Meijo, à Nagoya.

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply