Advertisements

La Corée du Sud compte plus de 5 millions d’abonnés 5G

Spread the love
La Corée du Sud compte plus de 5 millions d'abonnés 5G

La Corée du sud accumule encore de l’avance sur le reste du monde en terme de technologie. Le pays, dont les opérateurs ont officiellement lancé leurs offres 5G il y a tout juste un an, compte aujourd’hui 5 millions d’abonnés 5G, soit un million de plus qu’en octobre dernier.

Cette performance ne doit toutefois pas cacher un sérieux bémol, à savoir le déficit d’accès à la nouvelle technologie en raison du manque de smartphones compatibles vendus dans le commerce ainsi que des plaintes récurrentes de la part des consommateurs concernant la qualité des réseaux 5G mis à leur disposition.

Si les trois opérateurs du pays, SK Telecom, KT et LG Uplus, ont investi quasiment 6,5 milliards d’euros dans leurs différentes infrastructures 5G, cela ne semble pas encore assez aux yeux des consommateurs de la péninsule coréenne. Alors que ces derniers devaient encore investir plus d’un milliard d’euros au premier semestre de cette année dans leurs infrastructures, le gouvernement est passé aux actes en forcant ces derniers à accroître leur dépenses afin d’améliorer la qualité de leurs réseaux.

publicité

Des forfaits trop onéreux pour Séoul

Il faut dire que ces derniers ne disposent encore de fréquences dédiées que sur la seule bande des 3,5 GHz et ne commercialisent pour l’heure que des forfaits de 5G non autonome, c’est-à-dire basée sur les réseaux 4G/LTE. Reste que les opérateurs coréens prévoient de déployer des réseaux autonomes à ondes millimétriques dans l’année.

Séoul ne fait pas pression que sur la seule qualité de réseaux que proposent ces derniers. Le gouvernement sud-coréen fait également pression sur les opérateurs pour qu’ils introduisent des forfaits de données 5G plus abordables sur le plan du tarif. Les forfaits 5G les moins onéreux proposés jusque-là sont en effet commercialisés à des prix tournant autour de 40 euros.

La demande de Séoul a toutefois rencontré un écho défavorable du côté des opérateurs, qui jugent qu’il est encore trop tôt pour baisser les prix en raison du montant élevé des dépenses d’investissement dans la construction des réseaux.

Source : ZDNet.com

Advertisements

Leave a Reply