Immigration économique légale: comment fonctionnera le système des quotas – BFMTV.COM

Spread the love

Parmi les mesures gouvernementales de régulation de l’immigration à venir, présentées par le Premier ministre le 6 novembre, un chapitre concerne des dispositions dites “d’ouverture”, facilitant l’immigration économique légale.

Des “quotas” ou “objectifs chiffrés” d’immigrés “professionnels” vont être fixés chaque année, dès l’été prochain, pour que la “France recrute” en fonction de ses besoins de travail, a confirmé ce mardi la ministre du Travail Muriel Pénicaud sur l’antenne de BFMTV et RMC. Cette immigration est actuellement “assez modeste en chiffres”, a reconnu la ministre,  soulignant qu’il s’agissait de 33.000 personnes par an, nombre correspondant aux titres de séjour délivrés pour motif économique.

Voici les deux principaux axes de travail du gouvernement pour favoriser l’immigration économique légale.

  • Mise à jour de la liste des filières professionnelles en tension: 

Depuis 2008, une liste des métiers ayant des difficultés à recruter par région est fixée par arrêté. Mais elle commence à dater. Le ministère va travailler avec Pôle emploi, les partenaires sociaux et les régions chaque année pour définir le besoin en immigration professionnelle.

“Aujourd’hui, on a une liste qui autorise l’immigration professionnelle qui a dix ans. On va revoir cette liste chaque année, on en reparlera au Parlement chaque année”, expliquait ce 5 novembre la ministre du Travail sur RMC et BFMTV
 

Le détail des filières en tension, datant de 2011, va donc être actualisé, en faisant travailler ensemble La Dares (cellule statistique du ministère du Travail, NDLR) et Pôle emploi.

Un outil statistique sera élaboré pour évaluer la situation du marché de l’emploi. Parmi les filières professionnelles en tension figurent les dessinateurs en électricité et électronique, les couvreurs, les carrossiers automobiles et les géomètres, selon une liste établie par le ministère de l’intérieur et Pôle emploi (enquête BMO, besoin en main d’oeuvre), évoquée par Le Parisien.

  • Des objectifs chiffrés par métier en tension seront fixés chaque année: 

“On vérifie que tous les efforts de formation ont été faits pour permettre à nos demandeurs d’emploi de prendre ces emplois et ensuite les réfugiés (…), on fixera le nombre de personnes par métiers et par territoire” a ajouté Muriel Pénicaud. Ces quotas ou objectifs chiffrés seront mis en place “l’été prochain”, et seront basés sur les métiers en tension et non le pays d’origine du demandeur, a précisé la ministre du Travail.

Un dispositif spécifique avait déjà été mis en place pour attirer des spécialistes étrangers qualifiés et diplômés de l’enseignement supérieur (au moins niveau bac + 3). Une carte de séjour pluriannuelle, baptisée “passeport talent”, est délivrée dans plusieurs situations, notamment si ces étrangers qualifiés sont recrutés par des jeunes entreprises innovantes (start-up) et aussi s’ils souhaitent créer une entreprise ou investir en France. Elle est valable 4 ans maximum et renouvelable et elle a suscité plus de 8000 demandes en 2018.

Leave a Reply