Hyundai met un coup de frein au projet Apple Car

Spread the love

Longtemps évoqué, le projet de véhicule électrique autonome d’Apple fait l’objet de toutes les rumeurs depuis quelques semaines. Parmi les plus concrètes, celle d’une collaboration avec un spécialiste de l’automobile fait son chemin.

En janvier, des médias sud-coréens laissaient entendre qu’Apple collaborait avec Hyundai pour concevoir son Apple Car. Certaines sources (notamment celles de la chaîne Korea Economic TV) précisaient même qu’Apple et Hyundai négociaient une collaboration pour la fabrication de véhicules électriques et de batteries. D’autres évoquaient une production dans l’état de Georgie, aux Etats-Unis.

Finalement, il n’en est rien. Le constructeur sud-coréen et sa filiale Kia ont démenti ces rumeurs. Dans des documents réglementant leurs activités, ils déclarent « ne pas discuter du développement d’une voiture électrique autonome avec Apple ».

Apple Car : le projet Titan tenu secret

Si Hyundai et Kia démentent toute collaboration, Apple reste fidèle à sa culture du secret et n’a ni confirmé ni démenti ces rumeurs.

Le projet de voiture autonome d’Apple, connu sous le nom de code Titan, reste encore un grand mystère à ce jour. Hyundai et Kia ont bien admis avoir discuté de projets de véhicules électriques autonomes avec plusieurs entreprises, mais ils n’ont jamais mentionné Apple. Pas vraiment étonnant.

Véhicules électriques : un marché en pleine explosion

Le marché des véhicules électriques n’en est qu’à ses prémices. Si Tesla figure parmi les pionniers, les géants de l’industrie automobile investissent de plus en plus dans ce secteur. Hyundai et Kia misent déjà sur ce marché (avec les gammes Ioniq et Kona Electric) dont les perspectives de croissance dépassent largement celles des véhicules thermiques. On comprend mieux les rumeurs d’un rapprochement entre le constructeur sud-coréen et Apple.

En 2020, les véhicules électriques représentent 10,5% des ventes en Europe contre à peine 3% en 2019. Boostés par des politiques de soutien, l’Allemagne et la France sont les deux premiers marchés de l’Union Européenne. Le premier offre un bonus de 9000 euros pour tout achat d’un véhicule électrique ou hybride, le second jusqu’à 12 000 euros.

Dans le même temps, le marché des véhicules thermiques s’effondre. Les ventes de voitures à essence ont baissé de 33,7% en 2020, celles de véhicules à diesel de 23%. S’ils représentent toujours la plus grosse part des nouvelles immatriculations, la tendance est à la baisse. Mais l’arrivée de nouveaux acteurs comme Apple pourrait donner un élan supplémentaire au marché de l’électrique.

Leave a Reply