Grève du 18 décembre: SNCF, RATP… le point sur les prévisions de mercredi – Le Figaro

Spread the love

C’est une nouvelle démonstration de force contre la réforme des retraites qu’ont voulu prouver mardi les syndicats et les grandes organisations de jeunesse. Selon le ministère de l’Intérieur, 615.000 personnes, dont 76.000 dans la capitale, sont descendues dans les rues, des chiffres qui restent néanmoins inférieurs à ceux enregistrés le 5 décembre dernier.

Alors que les fêtes de fin d’année approchent à grand pas, les usagers des réseaux SNCF et RATP, en Île-de-France, doivent s’attendre mercredi 18 décembre à une nouvelle journée de perturbation.

Un TGV sur trois et 40% des TER assurés

Si le trafic ferroviaire connaît une légère amélioration par rapport à la journée de mardi, les usagers ne vont pas encore pouvoir souffler. En effet, la SNCF prévoit un mercredi 18 décembre «très perturbé», avec un TGV sur trois en moyenne et 20% des Ouigo.

Les lignes internationales restent encore impactées, à l’image des liaisons Eurostar (trois trains sur quatre), Thalys (deux trains sur trois) et Lyria (un train sur trois). Il faut aussi compter en journée sur un Intercités sur six et toujours aucun Intercités la nuit.

Concernant les trains express régionaux (TER), la SNCF annonce la circulation de 40% de ses trains en moyenne et des lignes «en partie assurées par bus.» Les régions les plus touchées par ces perturbations sont le Grand Est et les Hauts-de-France, avec seulement trois trains sur dix en fonctionnement.

Ceux qui souhaitent se déplacer sur le réseau Transilien (trains de banlieue franciliens et RER SNCF) vont aussi devoir prendre leur mal en patience. Il faut compter demain sur un quart des trains en Île-de-France. Toutefois, en raison d’un risque de grande affluence et «afin de préserver la sécurité de tous», la SNCF invite les voyageurs à «ne pas venir en gare» et à préférer d’autres moyens de transport.

Huit stations de métro fermées et un trafic très réduit

Journée compliquée aussi demain pour ceux qui souhaitent se déplacer sur le réseau de la Régie autonome des transports parisiens (RATP). Les lignes 1 et 14, automatiques, fonctionneront normalement «avec risque de saturation aux heures de pointe, en particulier à la station Châtelet», de même que les navettes aéroport Orlyval.

La moitié des lignes de métro (les 2, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 12 et 13) restent interrompues toute la journée. Les lignes 4, 7, 8 (uniquement entre les stations Créteil Pointe du Lac et Reuilly-Diderot sur cette ligne) vont voir un tiers de leurs trains assurés pendant les heures de pointe (6h30-9h30 et 16h30-19h30), toujours avec un fort risque d’affluence.

Sur la ligne 9, il faut compter un train sur trois entre les stations Pont de Sèvres et Franklin Roosevelt, ainsi qu’un train sur deux entre les stations Nation et Mairie de Montreuil. La ligne 11 ne doit fonctionner que le matin, avec un train sur quatre entre Mairie des Lilas et Hôtel de Ville. La ligne 3, quant à elle, ne circule qu’entre les stations Pont de Levallois et Havre Caumartin, à raison d’un train sur cinq.

Concernant les RER, le trafic demeure «très perturbé» demain, avec la moitié des trains annoncés sur la ligne A et un tiers des trains sur la ligne B, «uniquement en heures de pointe.» Enfin, les usagers doivent se contenter d’au moins deux tramways parisiens sur trois en moyenne, tandis que la SNCF prévoit la circulation de la moitié de ses bus.

Grève: le gouvernement doit-il être plus ferme? – Regarder sur Figaro Live

Leave a Reply