Dégradation orageuse ce samedi : localement plus de 100 mm ! – Météo-Languedoc

Spread the love

Nous y voilà, dernière ligne droite avant ce risque d’orages annoncé depuis longtemps. Le moindre que l’on puisse dire c’est que les détails de méso-échelle restent bien incertains. Nous sommes dans une configuration redoutée par les météorologues où nous pouvons avoir un large soleil à Montpellier et des orages diluviens à Grabels ou au pied du Pic-Saint-Loup. En bref, le risque orageux sera très localisé mais surtout, les secteurs à l’écart pourront profiter de périodes ensoleillées qui donneront l’impression d’avoir au final une belle journée.

Il est important de comprendre cette situation pour mieux aborder la journée de samedi car au final, le risque orageux est plus important dans ce contexte que lorsque le ciel est totalement couvert. En effet, le soleil apporte de la chaleur qui réchauffe les basses couches et augmente l’instabilité, le carburant des orages. La journée de samedi sera très instable sur la région (plages de couleurs sur la carte ci-dessous).

Carte : Météociel

A cela s’ajoute un cisaillement important. Que cela signifie-t-il ? Nous aurons un vent de Sud-Est au sol avec des rafales localement fortes sur les littoraux du Languedoc. En altitude, au-dessus de 3000 mètres, le flux passera du Sud-Est au Sud-Ouest tout en restant fort. Ainsi, le vent aura deux directions différentes et se croiseront entre le sol et l’altitude. On parle alors de cisaillement directionnel. C’est un des éléments importants qui permettent d’estimer le risque orageux et celui-ci est bien présent demain surtout sur l’Hérault et une partie du Gard.

A cela s’ajoutera des valeurs de Thêta’w de 18°C à 850 Hpa et des points de rosée situés autour de 22°C. Autrement dit, l’atmosphère sera lourde et chargée en humidité. Nous pouvons le dire, le cocktail sera explosif. Quels sont les éléments défavorables qui pourraient limiter ce risque orageux ? En réalité, il y en a très peu.

Carte : Météociel

Le risque orageux semble quasi assuré demain. Les incertitudes ne sont pas présentes sur ce risque mais plutôt sur sa localisation mais aussi sur la probabilité qu’un orage stationne sur un même secteur. Premièrement, au vu du vent marin assez fort sur la bordure littorale, cela pourrait (notez le conditionnel) limiter le risque sur les plages. Toutefois, quelques accalmies pourront avoir lieu dans les plaines intérieures. Dans ce contexte, les orages pourraient prendre naissance dans les terres en s’étalant sur les Cévennes. La deuxième hypothèse voit un vent marin plus puissant repoussant les orages sur le piémont et les reliefs des Cévennes.

Nous surveillons la possible création de plage froide sous un orage musclé. Sans aller dans les détails, un orage pourrait créer ses propres conditions pour se régénérer sur place. Ainsi, il pourrait déverser des quantités d’eau importantes sur un même secteur pendant plusieurs heures. Avec les éléments en notre possession, ce risque semble plus probable sur l’Est de l’Hérault autour du Pic-Saint-Loup en remontant vers Ganges puis les Cévennes. Cela reste hypothétique car très difficile à prévoir précisément. Pour conclure sur cette journée de samedi, certains secteurs pourront rester au sec ! Oui, nous rappelons que ces orages seront localisés et pourront épargner des endroits. Cependant, sous les orages, les cumuls pourront dépasser les 100 mm, voire plus en cas d’orage stationnaire. Si celui-ci arrive sur les Cévennes, cela n’aura pas de conséquence. En revanche, si ces cumuls tombent en zone plus urbanisée, d’importants ruissellements sont à surveiller. 

Leave a Reply