Bourdin accusé d’agression sexuelle : “Des témoins ont confirmé les dires de la plaignante”, selon B. Castaldi – Midi Libre

Mardi 18 janvier, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour tentative d’agression sexuelle contre le journaliste de RMC et BFMTV Jean-Jacques Bourdin. Un sujet largement évoqué le soir même dans l’émission Touche Pas à Mon Poste (TPMP). 

Samedi 15 janvier 2022, Le Parisien révélait qu’une plainte avait été déposée à l’encontre de Jean-Jacques Bourdin, pour tentative d’agression sexuelle. C’est une ancienne journaliste de RMC dont l’identité a été tenue secrète qui en est à l’origine.

Elle évoque des faits qui remontent à 2013, et assure que le journaliste aurait tenté de l’embrasser de force dans la piscine d’un hôtel lors d’un voyage de presse à Calvi, en Corse. Pour sa part, Jean-Jacques Bourdin conteste formellement les faits. 

La même avocate de PPDA

Depuis, une enquête a été ouverte mardi 18 janvier et de nombreux médias se sont prononcés sur l’affaire. À commencer par les chroniqueurs de TPMP. En effet, mardi soir lors de l’émission, Benjamin Castaldi a affirmé que des témoins auraient corroboré les dires de la plaignante, sans révéler l’identité de ces personnes : “Il y a des témoins, des gens qui ont vu qu’il y avait un vrai problème (…) ils vont vu l’action et ont confirmé les dires de la plaignante”.

C’est une habituée de ce genre d’affaires qui a été choisi par le journaliste pour assurer sa défense, puisqu’il s’agit de Me Jacqueline Laffont, également avocate de Patrick Poivre d’Arvor, lui aussi accusé de plusieurs crimes sexuels allant jusqu’au viol. Au-delà de cette enquête judiciaire, une enquête interne a été ouverte par BFMTV, où le journaliste est toujours à l’antenne. 

Leave a Reply