Blockchain : Permission.io s’associe à Google Cloud pour faciliter les transactions

Spread the love
Blockchain : Permission.io s'associe à Google Cloud pour faciliter les transactions

La publicité numérique connaît de multiples problèmes, car les utilisateurs se crispent sur les publicités intrusives des annonceurs. L’augmentation du nombre d’installations d’adblockers et le durcissement des réglementations mondiales en matière de confidentialité signifient que l’industrie est mûre pour un modèle publicitaire basé sur les permissions afin d’accroître la confiance des utilisateurs.

A ces difficultés s’ajoute le fait que les annonceurs sont confrontés à des défis importants en matière de fraude au clic. 40 % du trafic publicitaire numérique serait ainsi le fait de robots cliquant sur des publicités. D’ici 2022, on estime que 44 milliards de dollars seront perdus en revenus publicitaires, faisant de la fraude au clic le deuxième plus grand crime organisé au monde.

La plateforme Permission.io, basée à San Diego (Californie), a peut-être la clé pour sortir l’industrie de cette ornière. Celle-ci vient en effet de lancer une nouvelle fonctionnalité permettant aux utilisateurs de s’approprier leurs données et de gagner de l’argent en les partageant avec des annonceurs. Si le grand public n’approuve pas que les entreprises tirent profit de leurs données, peut-être sera-t-il prêt à les échanger contre de la personnalisation.

publicité

Des récompenses basées sur la blockchain

Permission.io vient ainsi de lancer son nœud de validation basé sur la blockchain et son nœud complet blockchain, qui permettront aux utilisateurs de bénéficier d’un système d’acceptation et de récompense basé sur la blockchain. Permission.io utilise un fork d’un jeton Ethereum, son jeton ASK, comme monnaie pour les permissions.

Les marques et les annonceurs peuvent tirer parti de la publicité numérique basée sur les permissions, qui garantit que les publicités sont montrées aux publics qui ont choisi de les recevoir.

A l’instar du modèle de rémunération proposé par des sociétés comme SavvyShares et Killi paycheck, les paiements sont effectués en tant que récompenses pour l’engagement des consommateurs. Les utilisateurs ont le contrôle des données qu’ils partagent et sont récompensés pour ce qu’ils choisissent de partager. Les partenaires de Permission.io pourront utiliser son nœud de validation, qui valide le réseau, résout le puzzle de la preuve de travail et maintient l’intégrité du réseau.

Un nouveau modèle d’engagement pour le grand public ?

Les utilisateurs pourront en outre exécuter le nœud validateur sur un serveur Google Cloud, ce qui leur permettra de participer au mécanisme de consensus et de gagner des ASK pour l’exécution du nœud. Le nœud complet Permission.io permet aux utilisateurs d’exécuter un nœud complet de blockchain Permission sur un serveur Google Cloud, ce qui leur permet d’accéder à la blockchain Permission.io en mode privé. Le nœud vérifiera les transactions et les blocs par rapport aux règles de consensus afin que les utilisateurs n’aient pas à prendre de mesures supplémentaires pour vérifier la confiance dans le réseau.

« Notre mission est de conduire le web vers un nouveau modèle d’engagement, un modèle qui permet aux utilisateurs de posséder, de contrôler et de tirer profit de leur temps et de leurs informations personnelles tout en s’engageant sur le web comme ils le feraient normalement », fait savoir Charles Silver, fondateur et PDG de Permission. La société a publié une extension de navigateur pour Chrome, afin d’encourager les utilisateurs à partager leurs données et à s’engager avec les marques. Les utilisateurs installent l’extension, naviguent sur le web et gagnent des jetons ASK pour leurs données, qui peuvent ensuite être échangées ou dépensées.

Il faudra sans doute attendre un certain temps avant que les Etats-Unis adoptent des protocoles similaires à la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs ou au RGPD (règlement général sur la protection des données) européen. D’ici là, pour les citoyens américains, opter pour le partage de leurs données pourrait être une excellente idée. Etre payé pour les partager est encore mieux.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply