Attaque américaine en Irak. Des manifestants anti-pouvoir exultent à Bagdad – Ouest-France

Spread the love

Après la mort de huit personnes dans un bombardement américain à l’aéroport de Bagdad, dont le général Qassem Soleimani et Abou Mehdi al-Mouhandis, des opposants au régime Irakien exultent dans les rues de la capitale.

L’annonce de l’attaque a ravi les manifestants anti-pouvoir qui manifestaient depuis plusieurs jours déjà, comme ici, à Najaf, le 2 janvier. | AFP / HAIDAR HAMDANI

  • L’annonce de l’attaque a ravi les manifestants anti-pouvoir qui manifestaient depuis plusieurs jours déjà, comme ici, à Najaf, le 2 janvier.
    L’annonce de l’attaque a ravi les manifestants anti-pouvoir qui manifestaient depuis plusieurs jours déjà, comme ici, à Najaf, le 2 janvier. | AFP / HAIDAR HAMDANI
Des dizaines d’Irakiens qui conspuent depuis plus de trois mois le pouvoir à Bagdad et son parrain iranien chantent et dansent vendredi matin sur la place Tahrir de la capitale irakienne, après la mort de huit personnes dans un bombardement américain, dont le général iranien Qassem Soleimani et Abou Mehdi al-Mouhandis, l’homme de l’Iran à Bagdad.

Qassem Soleimani, la victoire divine est arrivée, scandaient ces manifestants. C’est Dieu qui a vengé le sang des martyrs, a affirmé un protestataire, alors que la révolte a été marquée par près de 460 morts et 25 000 blessés.

Scènes partagées

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a publié vendredi sur Twitter une vidéo montrant ce qu’il présente comme des Irakiens dansant dans la rue pour célébrer la mort du général iranien Qassem Soleimani, tué par les États-Unis lors d’un raid à Bagdad.

Des Irakiens – des Irakiens – dansant dans la rue pour la liberté ; reconnaissants que le général Soleimani ne soit plus, a tweeté M. Pompeo pour accompagner une vidéo montrant une foule courant le long d’une route en brandissant des drapeaux et des banderoles.

Mike Pompeo n’a fourni aucune précision sur l’origine de cette vidéo ou le lieu de son tournage.

Partager cet article L’annonce de l’attaque a ravi les manifestants anti-pouvoir qui manifestaient depuis plusieurs jours déjà, comme ici, à Najaf, le 2 janvier.

Attaque américaine en Irak. Des manifestants anti-pouvoir exultent à BagdadOuest-France.fr

Leave a Reply