Municipales 2020 à Marseille : la candidate LR Martine Vassal se retire de la course à la mairie, le député… – franceinfo

Spread the love

La présidente de la métropole et du département des Bouches-du-Rhône dit avoir fait le “choix de la sagesse, de l’expérience, du consensus, du respect de la parole donnée et du respect de l’union”.

Martine Vassal jette l’éponge. Empêtrée dans la polémique des soupçons de fraude aux procurations chez Les Républicains et en ballottage défavorable dans la course à la mairie de Marseille (Bouches-du-Rhône), Martine Vassal, la candidate LR, a annoncé jeudi 2 juillet qu’elle se retirait de la course. “Aujourd’hui, j’ai fait un choix, le choix de la sagesse, de l’expérience, du consensus, du respect de la parole donnée et du respect de l’union, c’est la raison pour laquelle nous avons choisi de présenter Guy Teissier samedi matin à l’élection du maire de Marseille”, a indiqué Martine Vassal lors d’une conférence de presse. Cette décision tombe 48 heures avant le “troisième tour” qui doit voir l’élection du maire de Marseille à bulletins secrets samedi.

Elle a assuré par ailleurs que le candidat dissident LR Bruno Gilles allait apporter ses trois voix à Guy Teissier lors de l’élection du maire. Au second tour des municipales, dimanche, l’union de la gauche est arrivée largement en tête sur l’ensemble de la ville, mais, avec le ralliement de Bruno Gilles, les deux blocs comptent désormais tous les deux 42 voix au conseil municipal, où la majorité est à 51 voix. Par ailleurs, l’ex-socialiste Samia Ghali (divers gauche) a obtenu huit sièges et Stéphane Ravier (Rassemblement national) neuf sièges.

C’est la première qui a le sort de ce “troisième tour” entre les mains. “Elle est responsable de ses voix, je vous invite à lui poser la question pour voir ce qu’il se passera”, a affirmé l’ancienne candidate LR. “Les listes que j’ai menées, elles ont bien résisté”, a-t-elle estimé, jugeant que son camp des “modérés, des humanistes” avait “toute légitimité” pour présenter un candidat à la mairie centrale, malgré son arrivée largement en seconde position dimanche soir. “Notre choix, c’est de ne pas laisser l’ultra-gauche prendre la ville de Marseille”, a-t-elle conclu.

Leave a Reply