Advertisements

Windows 7, dernier jour avant la retraite ! (et quelques conseils)

Spread the love
Windows 7, dernier jour avant la retraite ! (et quelques conseils)

Rare sont les systèmes d’exploitations qui auront duré aussi longtemps que le vénérable Windows 7. Plus de dix ans d’activité, certes, mais aussi un coup d’éclat : avoir prouvé aux utilisateurs de PC que l’accident industriel Windows Vista ne signait pas l’arrêt de mort de Microsoft.

Au point aussi que Windows 7, en dépit des alertes de l’entreprise de Redmond, reste fort présent sur les PC du monde entier. Windows 7 reste à ce jour installé sur plus d’un quart des PC dans le monde.

Fin octobre 2009, quand Microsoft lançait Windows 7, le pari était des plus risqué pour l’entreprise. Trois ans plus tôt, le Microsoft de Steve Ballmer annonçait Windows Vista. Ce Windows lourd et instable creusait en quelques mois la tombe de Microsoft, et enjoignait de fait les utilisateurs de PC de rester sur Windows XP, en dépit des considérations de sécurité et de fonctionnalités.

publicité

Windows 7, grand gagnant des échecs de Windows Vista… et Windows 8

Windows 7 a aussi bien vécu dans les PC des utilisateurs professionnels et grand public parce que son successeur, Windows 8, n’a su convaincre personne. En fait, seul Windows 10, lancé en 2015, mettra un terme à la popularité de Windows 7 dans le cœur des fans de Microsoft (et des autres). De quoi pour certains marquer la fin de l’ère des PC.

Si la date du mardi 14 janvier 2020 est très attendu, c’est parce que c’est ce jour que Microsoft doit pousser son dernier patch tuesday dont quelques éléments seront consacrés à Windows 7.

Les prochaines mises à jour pour Windows 7 (oui, il y en aura encore), seront réservées aux entreprises qui ont choisi de souscrire à un programme payant. Et même pour ces entreprises, le deal ne tient que jusqu’à ce qu’elles déploient Windows 10.

Conserver Windows 7 sur les PC va devenir extrêmement risqué

Donc pour le dire clairement, conserver Windows 7 sur les PC de votre domicile ou de votre entreprise va devenir extrêmement risqué dans les jours et les mois qui viennent. Pourquoi ? Parce que les nouvelles failles de sécurité qui vont inévitablement toucher cet OS ne seront plus corrigées par l’éditeur.

Alors que faire ? Pour un usage personnel, un PC sous Windows 7 devra être déconnecter de l’Internet afin de limiter les risques de contagion. Et ce même si Google promet d’assurer le support de Chrome sur Windows 7 au moins jusqu’en juillet 2021.

Mais pour les professionnels, soyons réalistes. Passez à Windows 10 (oui, les plus aventureux profiterons de cette date pour tenter peut-être l’aventure Linux).

Pour aller plus loin

Dossier fin de Windows 7, préparer l’avenir

Advertisements

Leave a Reply