Twitter veut permettre à ses utilisateurs de monétiser leurs tweets

Spread the love

« RIP Twitter », c’est le mot d’ordre de nombreux utilisateurs du réseau social qui se disent très remontés à la suite des annonces de la plateforme visant à générer de nouvelles sources de revenus. La première idée, et sans doute la plus décriée, est censée permettre aux utilisateurs de facturer à leurs abonnés l’accès à du contenu supplémentaire.

Cet outil, dénommé « Super Followers », peut inclure l’accès à des tweets bonus, à un groupe communautaire, à à une newsletter via Revue, ou encore à l’attribution d’un badge attestant du soutien à une personnalité.

Un système de groupes comme sur Facebook ?

Le réseau social a montré un exemple où un de ses utilisateurs facturait l’accès à une série d’avantages 4,99 $ par mois. Clairement, cette fonctionnalité est pensée comme un moyen pour des créateurs ou des éditeurs de monétiser leur présence. Comme le souligne The Verge, ces outils de paiement direct existent sur de nombreux autres services aujourd’hui et notamment, sur Patreon, Facebook et YouTube.

En second lieu, Twitter va également lancer une nouveau option baptisée « Communautés » qui n’est pas sans rappeler les groupes Facebook. Il sera ainsi possible de créer et rejoindre des sections bâties autours d’intérêts spécifiques.

Pour l’heure, l’entreprise n’a dévoilé aucun calendrier pour le déploiement de ces initiatives. Elles s’inscrivent toutefois dans un plan plus large de la plateforme visant à augmenter de manière sensible ses revenus. Lors d’une journée dédiée à ses investisseurs, la compagnie a en effet annoncé plusieurs objectifs de long terme.

Elle souhaite tout d’abord doubler son chiffe d’affaires annuel en passant de 3,7 milliards de dollars en 2020 à 7,5 milliards en 2023. La firme veut aussi parvenir à un total de 315 millions d’utilisations actives monétisables (mDAU) d’ici fin 2023, soit un taux de croissance annuel de 20 %.

Citée par Techcrunch, la société précise qu’elle espère atteindre ses objectifs financiers en « augmentant notre audience et en gagnant des parts de marché publicitaire à la fois en termes d’image marque ou de publicité par réponse directe ».

4.4 / 5

17,6 M avis

Leave a Reply