Advertisements

Votre argent : ce qui change au 1er janvier 2020 – Le Télégramme

Spread the love

Votre argent : ce qui change au 1er janvier 2020
(Illustration François Destoc)

Prélèvement à la source pour les particuliers employeurs, revalorisation du Smic, prix du gaz et des timbres : voici ce qui change, côté finances et budget, au 1er janvier 2020.


Particuliers employeurs et prélèvement à la source

À partir du 1er janvier 2020, les particuliers qui emploient, que ce soit par Cesu ou Pajemploi, un salarié à domicile ou une assistante maternelle vont devoir gérer le prélèvement à la source de ces derniers. Les centres de gestion Pajemploi et Cesu prélèveront directement sur le compte de l’employeur l’impôt à la source dû par le salarié (en même temps que les cotisations). L’employeur devra donc verser à son salarié un salaire net amputé de l’impôt à la source. Il n’a donc pas de démarche supplémentaire à effectuer. Il s’agit plutôt d’un changement de méthode. Le coût global reste, par ailleurs, le même pour l’employeur. [Plus d’explications sur le site de l’Urssaf]



Baisse de l’impôt sur le revenu

Promesse phare du président Macron aux gilets jaunes, cette baisse de 5 milliards d’euros touchera 17 millions de foyers. Dans le détail, le taux d’imposition de la première tranche de l’impôt sur le revenu, qui concerne 12 millions de foyers, sera abaissé de trois points, avec un gain moyen de 350 euros. Les cinq millions de foyers de la tranche suivante bénéficieront, eux, d’un gain moyen de 180 euros.



Taxe d’habitation

La suppression de la taxe d’habitation se poursuit. 80 % des foyers actuellement imposés en seront totalement exemptés au 1er janvier 2020. Pour les 20 % de foyers restants, la suppression sera étalée sur trois ans, jusqu’en 2023. Au total, cela représentera 17 milliards d’euros de gain pour 24,4 millions de foyers, selon Bercy.



Revalorisation du Smic de 1,2 %

À partir du 1er janvier 2020, le Smic est revalorisé de 1,2 % (contre 1,5 % au 1er janvier 2019). Le nouveau montant du Smic brut horaire est donc porté à 10,15 € (contre 10,03 € depuis le 1er janvier 2019), soit 1 539,42 € brut mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires.



Certaines pensions de retraite revalorisées de 1 %

Au 1er janvier 2020, les pensions des retraités gagnant moins de 2 000 euros brut sont revalorisées de 1 %. La pension de ceux qui gagnent plus de 2 000 euros brut est, elle, revalorisée de 0,3 %.



Revalorisation du plafond de la Sécu

Le plafond de la Sécurité sociale est revalorisé, comme chaque année, au 1er janvier 2020. Il s’établit désormais à 3 428 € en valeur mensuelle (contre 3 377 € en 2019) et 189 € en valeur journalière (contre 186 € en 2019). Ce plafond est notamment utilisé pour le calcul du montant maximal de certaines prestations sociales (indemnités journalières pour maladie, accident du travail, maternité, paternité, pensions d’invalidité, pensions d’assurance vieillesse du régime général).



Baisse des tarifs réglementés du gaz

Au 1er janvier 2020, les tarifs réglementés hors taxe d’Engie baissent de 0,9 % par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er décembre 2019, indique la Commission de régulation de l’énergie. Cette baisse est de 0,2 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,5 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 1 % pour les foyers qui se chauffent au gaz.



Nouvelle hausse du prix des timbres

Le prix des timbres verts et rouges augmente de nouveau au 1er janvier 2020. Une hausse continuelle que La Poste justifie par la baisse du nombre de courriers postaux. C’est donc à une augmentation de 10 % qu’il faut s’attendre cette année. Pour des lettres jusqu’à 20 g, le timbre vert passe, par exemple, de 0,88 € à 0,97 €. Dans les mêmes conditions, le timbre rouge (prioritaire) passe de 1,05 € à 1,16 €. [Les tarifs 2020 sur le site de La Poste]

Advertisements

Leave a Reply