Test écouteurs de sport Decathlon TWS500 : petit prix et grande surprise !

Test écouteurs de sport Decathlon TWS500 : petit prix et grande surprise !

Decathlon rentre dans la danse et propose sa partition, en espérant se distinguer dans le marché déjà bien fourni des écouteurs sans fil. Voici donc le TWS500, des intra-auriculaires IP X4, protégés contre la pluie et la sueur, destinés au sport et en particulier à la course à pied.

Comme d’autres produits conçus par le spécialiste de l’équipement sport, son objectif : convaincre avec un bon rapport qualité / prix. Est-ce possible d’avoir des écouteurs de sport fiables, satisfaisants en audio et le tout à 75 € ?

Les plus des écouteurs Decathlon TWS500

  • Le très bon maintien
  • L’ergonomie efficace
  • La qualité audio
  • L’autonomie confortable
  • Le prix attractif

publicité

Les moins des écouteurs Decathlon TWS500

  • L’absence de lecture automatique
  • L’absence d’ANC

Les écouteurs intras de sport Decathlon TWS500, Ph. Moctar KANE/ZDNet France.

Nous avons couru des dizaines de kilomètres sur plusieurs séances avec ces Decathlon TWS500.

Dès le début, et cela s’est confirmé jusqu’à la fin de ces tests sur le terrain, le maintien de ces intras est remarquable dans le canal auditif ! Les écouteurs sont un peu aidés en cela avec des ailettes qui viennent exercer leur pression sur les parois.

Autre élément rassurant, la coque de chaque intra, elle est suffisamment allongée pour être bien prise en main, contrairement à certains modèles, plus plats, qui vous échapperont plus facilement.

Une conception sans fioriture

Quand vous courrez, vous le savez, vous n’avez pas envie de brouiller votre esprit en essayant de commander des écouteurs qui seraient réfractaires. Decathlon a fait simple avec ces TWS500. Et c’est efficace.

Car les deux zones tactiles à la surface des intras sont réactives et répondent selon les jeux des commandes audio les plus souvent utilisés sur les casques ou écouteurs : une tape à droite ou à gauche pour la pause ou la reprise de la lecture, une double tape à gauche pour revenir en arrière, une double tape à droite pour la piste suivante. La pose longue du doigt, diminue à gauche le volume et l’augmente à droite.

Ces Decathlon TWS500 n’ont pas de réduction active du bruit (ANC). Dans la pratique, en course à pied, c’est inutile et cela peut même être dangereux, notamment en zone urbaine, quand il s’agit de traverser des rues et frôler les voitures et les deux roues.

Mais, attention, il faudra quand même faire attention avec ces écouteurs Decathlon TWS500. Intras qu’ils sont, leur réduction passive bloquent déjà pas mal les sons extérieurs. Et évidement, ils n’ont pas la fonction d’écoute de l’environnement (« hear trough »).

Autre absence, ces écouteurs TWS500 ne sont pas équipés de capteurs de proximité ou de contact : quand vous les retirez des oreilles, la lecture audio ne s’arrête pas.

Des basses à volonté

Si vous aimez ce qui percute, particulièrement si les basses figurent sur votre liste de fréquences indispensables, ces TWS500 vont vous plaire. Les basses profondes sont bien au rendez-vous.

Mais cela n’empêche pas ces écouteurs d’être globalement particulièrement satisfaisants au niveau audio. Nous les avons comparés à d’autres intras qui leur ressemblent d’ailleurs sur plusieurs point, à savoir les Sennheiser Sport True Wireless (qui sont cependant plus chers). Comment ?

En écoutant les morceaux « Summertime » de Selah Sue et « Suninga » de Richard Bona sur les deux machines.

Les Decathlon TWS500 ont un rendu très agréable, les voix des deux chanteurs sont enrobées de belles basses. Mais avec les
Sennheiser Sport True Wireless, on entend mieux les subtilités de leurs remarquables voix. Mais encore une fois, le résultat audio des TWS500 reste probant.

Généreux en énergie

Le boîtier de recharge des Decathlon TWS500 n’est pas des plus petits. Il a une forme plutôt oblongue et n’attire pas plus que cela le regard. Mais son coffre permet de requinquer plusieurs les intras.

Pour tester l’autonomie, nous avons à chaque fois réglé le volume des intras au maximum. Une décharge totale des TWS500 a duré environ de 6h30 (plus que le temps annoncé par Decathlon). Au total, après une première décharge, les écouteurs ont pu être rechargés complètement quatre fois et partiellement une fois. Au total, l’autonomie dans ces conditions-là a été d’un peu plus de 33 heures. Ce qui est très confortable.

Les écouteurs intras de sport Decathlon TWS500, Ph. Moctar KANE/ZDNet France.

Les recommandations d’achat de ZDNET pour les écouteurs Decathlon TWS500

Decathlon ne propose aucune autre couleur que le noir pour ces écouteurs TWS500. Pas d’ANC, mais ce n’est pas particulièrement gênant pour des écouteurs dédié au sport et en particulier à la course à pied.

Manquent aussi d’autres fonctionnalités disponibles sur des modèles plus haut de gamme. Bref, Decathlon a effacé quelques extras. Préférant mettre la gomme sur la qualité audio (et les basses), un maintien et une ergonomie efficaces. Et une autonomie d’ultra trailer ! A ce prix, c’est une très bonne affaire. Levez-vous et courrez !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *