Shane Miller, d’AWS, dirigera la nouvelle fondation Rust

Spread the love
Shane Miller, d'AWS, dirigera la nouvelle fondation Rust

Des sources ont indiqué à ZDNet que la Rust Foundation annoncera aujourd’hui, le 12 avril, que Shane Miller, senior engineering manager chez Amazon Web Services (AWS), a été élue première présidente de la nouvelle Fondation Rust.

Cette dernière a confirmé qu’elle avait été « élue présidente de la Fondation Rust par le conseil d’administration lors de sa réunion du 9 mars ».

publicité

Poursuivre la mission de la fondation

Shane Miller, qui dirige l’équipe de la plateforme Rust pour AWS, est ingénieure logiciel depuis près de 30 ans. Chez AWS, elle a été l’une des leaders des initiatives stratégiques en matière de logiciel libre et de l’ingénierie et la livraison de logiciels. Son équipe comprend des mainteneurs et des contributeurs du langage et du compilateur Rust, ainsi que des développeurs du runtime Tokio pour l’écriture d’applications asynchrones fiables avec Rust. Sous sa direction, cette équipe optimise et met en place des outils pour les fonctionnalités que les ingénieurs utiliseront pour construire et exploiter des services qui tirent pleinement parti des performances et de la sécurité de Rust.

Dans ce nouveau rôle, Shane Miller poursuivra la mission de la fondation, qui consiste à donner aux mainteneurs de Rust les moyens d’accomplir leur meilleur travail, et s’efforcera d’éliminer les frais de calcul, de stockage et d’outils de productivité à la charge des mainteneurs. La fondation Rust a été créée avec l’objectif premier de rendre Rust réellement accessible, en donnant accès à des ressources comme des formations en leadership et en communication pour aider les mainteneurs Rust à se développer et à développer leurs équipes. Son but est de rendre la communauté inclusive et accueillante pour tous, et notamment pour les nouveaux venus dans les projets open source.

« Ensemble, avec la communauté des développeurs Rust, nous pouvons travailler pour réaliser des avancées telles que des performances plus rapides, une plus grande durabilité et une communauté d’ingénieurs plus diversifiée et plus inclusive », affirme la présidente nouvellement élue.

Une popularité grandissante

La fondation Rust rassemble AWS, Google, Huawei et Microsoft, ainsi que Mozilla – le parrain d’origine de Rust – et gère le développement du langage. Les membres fondateurs de cette fondation sont engagés sur deux ans sur un budget annuel de plus d’un million de dollars pour développer des services, des programmes et des événements qui soutiennent le travail bénévole des mainteneurs du langage.

Rust est devenu de plus en plus populaire, se présentant comme une alternative plus sûre à C et C++ pour le développement de systèmes. Il en est même devenu l’un des langages les plus populaires. Il est même utilisé dans le système d’exploitation Linux.

Bien que Mozilla ait renoncé à soutenir Rust, il a trouvé un nouveau foyer auprès de nombreuses autres entreprises. Google, par exemple, soutient son utilisation dans le projet de serveur web Apache HTTP et Rust peut désormais être utilisé dans Android également. Dans le même temps, Microsoft envisage de remplacer certains composants de Windows écrits en C/C++ par Rust et de développer des composants de son cloud Azure dans ce langage.

Sous la houlette de Shane Miller et de la nouvelle fondation, Rust, qui est déjà en passe de devenir un langage essentiel pour les systèmes, ne peut que se renforcer.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply