Advertisements

Primaire démocrate: Elizabeth Warren accuse Bernie Sanders d’avoir suggéré qu’une femme ne pouvait pas gagner – 20 Minutes

Spread the love
Les candidats démocrates Bernie Sanders, Joe Biden et Elizabeth Warren, lors du débat télévisé du 15 octobre 2019. — John Minchillo/AP/SIPA

Le pacte de non-agression vole en éclats. Alors qu’ils avaient promis de ne pas s’attaquer, les candidats progressistes de la primaire démocrate, Bernie Sanders et Elizabeth Warren, ont échangé coup pour coup ces deux derniers jours, à moins de trois semaines du premier scrutin dans l’Iowa. Le débat télévisé, mardi soir, s’annonce tendu.

Tout est parti d’un article de Politico affirmant ce week-end que l’équipe de campagne de Bernie Sanders donnait comme consigne à ses volontaires de dépeindre sa rivale comme une candidate des élites. «Je suis déçue d’apprendre que Bernie envoie ses volontaires me salir», a réagi Elizabeth Warren devant des journalistes.

«J’ai dit qu’une femme pourrait gagner, il n’était pas d’accord»

Alors que l’ambiance était déjà tendue, une autre polémique a explosé avec un article de CNN. La chaîne a affirmé que M. Sanders avait déclaré à sa rivale qu’une femme ne pourrait pas gagner la présidentielle contre Donald Trump, alors même qu’elle venait de lui confier, fin 2018, qu’elle comptait se présenter.

«Ridicule», a réagi Bernie Sanders. Mais Elizabeth Warren a plus tard confirmé ces informations. «J’ai dit qu’une femme pourrait gagner, il n’était pas d’accord», a-t-elle déclaré dans un communiqué. «Nous sommes amis et alliés depuis longtemps, et je n’ai aucun doute que nous continuerons à travailler ensemble pour battre Donald Trump» le 3 novembre, a-t-elle toutefois ajouté.

Fort de sa bonne place dans les intentions de vote et de levées de fonds impressionnantes en 2019 auprès de ses supporteurs, Bernie Sanders a quitté ce week-end sa réserve face à ses rivaux. Au modéré Joe Biden, son équipe a reproché avec virulence son vote en 2002, lorsqu’il était sénateur, pour autoriser George W. Bush à intervenir militairement en Irak, et celui en faveur d’une réforme des retraites en 2010.

Premier scrutin le 3 février

Mardi, seulement six candidats vont croiser le fer lors d’un débat télévisé organisé dans l’Iowa: l’ancien vice-président Joe Biden, favori dans les sondages nationaux (28% selon RealClearPolitics), le sénateur indépendant Bernie Sanders (20%), la sénatrice progressiste Elizabeth Warren (16%), l’ex-maire Pete Buttigieg (7,5%), la sénatrice modérée Amy Klobuchar (3%) et le milliardaire Tom Steyer (2%). Alors qu’Andrew Yang n’a pas réussi à se qualifier et que Cory Booker et Kamala Harris ont jeté l’éponge, tous les participants sur le plateau seront, pour la première fois, blancs.

Etat rural peu peuplé, l’Iowa pourrait avoir une grande influence sur la course démocrate puisqu’il sera le premier à voter, le 3 février. Les sondages y sont extrêmement serrés entre quatre favoris: Biden, Sanders, Buttigieg et Warren. Quel que soit le résultat, la primaire démocrate devrait durer un moment: le scrutin se joue en effet à la proportionnelle, et il n’est pas exclu qu’aucun candidat n’atteigne la majorité des délégués à la convention de Milwaukee –un scénario catastrophe qui déchirerait un peu plus le parti.

1 partage
Advertisements

Leave a Reply