Pour Rachida Dati, Anne Hidalgo «veut faire oublier qu’elle est la maire catastrophique de Paris» – Le Figaro

Spread the love

La maire du 7e arrondissement de Paris estime que «les Français» n’auront pas «envie que la France se transforme en Paris gérée par Anne Hidalgo».

C’est une attaque en bonne et due forme. Sur France 2, lundi 13 septembre, Rachida Dati s’en est vertement prise à Anne Hidalgo, candidate à l’élection présidentielle. La maire LR du 7e arrondissement de la capitale et opposante à l’édile socialiste de Paris estime que sa candidature pour la présidence de la République «se résume à des bons sentiments ou des lieux communs».

Selon elle, si Anne Hidalgo a acté sa candidature à Rouen, «loin» de la capitale, c’est parce qu’«elle veut faire oublier qu’elle est la maire catastrophique de Paris», attaque-t-elle. «Vous avez vu Paris ? Entre la colline du crack, le jardin d’Éole, tout le 18e, le 19e et le 20e sont en proie à cette criminalité organisée», tacle Rachida Dati, estimant qu’il existe dans la capitale des «zones de non-droit».

«Elle n’est plus à Paris»

Au cours de l’interview, la maire du 7e arrondissement a listé toutes les mesures qui, selon elle, n’ont pas été prises par la maire de Paris. Elle a dénoncé une ville «extrêmement sale», le «KO» de la circulation et de la mobilité, «des chantiers qui prospèrent dans tous les sens» et regretté que des «familles écœurées» quittent Paris «parce que les conditions de vie se sont dégradées». «Je ne crois pas que les Français aient envie que la France se transforme en Paris gérée par Anne Hidalgo», tance-t-elle.

Par ailleurs, Rachida Dati considère qu’Anne Hidalgo «ne va pas à la rencontre des Français» et n’a pas «connaissance des difficultés». Et de conclure : «Depuis qu’elle a été élue, elle n’est plus à Paris. Peut-être qu’on aura le privilège de la voir de passage (…) lors de cette campagne présidentielle».

Leave a Reply