Mercredi, l’iPhone rattrapera son retard dans le métro parisien

Spread the love

Le mercredi 20 janvier sera accompagné d’un changement sur le réseau de la RATP. En Île-de-France, les utilisateurs d’iPhone vont pouvoir recharger l’abonnement de leur pass Navigo sans passer par une borne libre-service, et donc éviter de devoir faire la queue.

Île-de-France Mobilités (IDFM) avait rapporté au début du mois que son service d’achat de titres de transport arrivait sur iOS, après plus d’un an d’attente. En septembre 2019, les utilisateurs Android avaient pu découvrir cette nouvelle méthode de recharge en avance.

Malheureusement, les possibilités sur iPhone seront encore limitées. L’achat de titre est possible, mais il faudra encore utiliser son pass car le smartphone ne fera pas encore office de carte. Même chose pour les tickets à l’unité, il faudra encore un peu de patience.

IDFM se félicitait toutefois de cette première avancée. « C’est un vrai gain de confort pour les Franciliens : le téléphone se comporte exactement comme un automate de distribution » expliquait l’équipe.

L’impossibilité, encore, que l’appareil fasse office de ticket de transport semble provenir de retards dans les discussions avec Apple, au sujet de la technologie NFC des smartphones permettant de réaliser l’opération. IDFM notait à ce sujet que « des échanges réguliers avec Apple ont lieu sur les aspects techniques et contractuels ».

Geste barrière

Il est donc encore impossible pour l’heure de savoir quand la fonctionnalité sera ajoutée. Plus vite elle sera, plus intéressante sera la technologie. Après un an de transport en temps de crise sanitaire, il serait l’heure de faire de ce genre de pratiques de véritables gestes barrière.

À New York, le ticket de métro a laissé place au paiement mobile au début de l’année. En plus de polluer et de contribuer à la circulation du virus, la MetroCard new-yorkaise était également perçue comme un enfer, à ne fonctionner qu’une fois sur deux. La ville a d’ores et déjà annoncé l’arrêt définitif du titre de transport physique : 2023. Paris fera mieux ?

Leave a Reply