Manifestations en Biélorussie, reconfinement en Israël, morts de Toots Hibbert et de Bernard Debré : les infos à retenir du week-end – Le Monde

Spread the love
  • Nouvelles manifestations contre le président Alexandre Loukachenko en Biélorussie

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées pour protester contre le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, dimanche 13 septembre.

Comme tous les dimanches en Biélorussie depuis la réélection contestée du président Alexandre Loukachenko, des dizaines de milliers de manifestants ont défilé à Minsk dimanche 13 septembre à l’appel de l’opposition.

L’opposition, qui a fait descendre chaque week-end depuis la présidentielle du 9 août plus de 100 000 personnes dans les seules rues de la capitale, a fait une nouvelle fois face à un déploiement massif des forces de sécurité, équipées de blindés et de canons à eau, notamment devant la présidence, l’un des lieux du rassemblement. La police a annoncé avoir procédé à l’arrestation d’environ 400 personnes dans la capitale pour avoir « utilisé des drapeaux et autres symboles » de l’opposition.

Lire aussi Biélorussie : nouvelles manifestations massives contre Loukachenko et 400 personnes arrêtées
  • L’« Oruç-Reis » quitte la zone disputée avec la Grèce en Méditerranée orientale

Le navire « Oruç-Reis » à Istanbul, le 23 août 2019.

Après plus d’un mois de recherches en Méditerranée orientale et des tensions internationales grandissantes, l’Oruç-Reis a regagné la côte turque. Le navire de recherche gazière, déployé par Ankara dans une zone disputée avec la Grèce et considérée comme riche en gaz naturel, est rentré dans le port turc d’Antalya, ont confirmé dimanche 13 septembre les autorités turques. Ankara a toutefois souligné que cela ne signifie pas qu’elle renonce à ses droits dans cette zone. « Il y aura des allers-retours », a déclaré le ministre de la défense turc, Hulusi Akar.

La présence de l’Oruç-Reis, escorté de navires de guerre turcs, en Méditerranée orientale depuis le 10 août a provoqué une crise entre la Grèce et la Turquie, pays membres de l’OTAN, en litige sur l’étendue de leurs eaux territoriales respectives en mer Egée.

Lire aussi Le navire de recherche gazière turc a quitté les eaux contestées en Méditerranée orientale
  • Les « gilets jaunes » peinent à mobiliser pour leur manifestation de rentrée

Près de 2 500 « gilets jaunes » ont manifesté à Paris samedi 12 septembre selon le ministère de l’intérieur.

Pour leur manifestation de rentrée après une longue pause, les « gilets jaunes » n’ont pas réussi à mobiliser massivement samedi. Ils étaient 8 500 à s’être rassemblés dans toute la France, dont 2 500 à Paris, selon le ministère de l’intérieur.

Dans la capitale, pour prévenir d’éventuelles violences et destructions, la Préfecture de police avait interdit toute manifestation aux alentours des Champs-Elysées, de la tour Eiffel, de l’Assemblée nationale, de l’île de la Cité et de l’hôtel Matignon, lieux habituellement privilégiés par les « gilets jaunes ». Au total, 287 personnes ont été interpellées, dont 275 dans la capitale, après des heurts avec les forces de l’ordre.

Lire le reportage : Affluence modeste et tensions pour la journée de mobilisation des « gilets jaunes »
  • Légende du reggae, le musicien jamaïcain Toots Hibbert est mort

Le chanteur jamaïcain Toots Hibbert, au festival Jazz & Heritage, en 2018 à La Nouvelle-Orléans, aux Etats-Unis.

Avec son groupe Toots & the Maytals, il était l’un des premiers à avoir utilisé le mot « reggae », qui donna son nom au célèbre style musical. Le musicien jamaïcain Frederick Nathaniel Hibbert, dit « Toots », est mort vendredi 11 septembre à Kingston à l’âge de 77 ans, a annoncé samedi sa famille.

Il fut un des plus vibrants et éloquents chanteurs jamaïcains, avec un timbre chaud et rauque, plein de dynamisme et de joie de vivre, très proche de ceux des shouters du rhythm’n’blues, à commencer par Otis Redding et Wilson Pickett. Lui-même citait Ray Charles comme un modèle.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Mort du musicien jamaïcain Toots Hibbert, apôtre du reggae
  • Bernard Debré, ancien ministre et député, est mort

Bernard Debré en mars 2007, à Paris.

L’ancien ministre et ex-député de droite Bernard Debré est mort à l’âge de 75 ans, a annoncé son frère Jean-Louis Debré. Bernard Debré fut à partir de 1986 député d’Indre-et-Loire, département dont il a été conseiller général (RPR, devenu UMP puis LR) de 1992 à 1994. Il a été également ministre de la coopération dans le gouvernement d’Edouard Balladur (1994-1995), maire d’Amboise de 1992 à 2001 et député de Paris.

Grand médecin, Bernard Debré était membre d’une importante famille politique de la Ve République : il est le fils de Michel, qui fut le premier premier ministre du général de Gaulle, et le frère jumeau de Jean-Louis, également ancien ministre et ex-président UMP de l’Assemblée nationale et du Conseil constitutionnel.

Lire aussi Bernard Debré, ancien ministre et député, est mort
  • Coronavirus : Israël annonce un reconfinement national de trois semaines

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, le 8 septembre à Beit Shemesh, près de Jérusalem.

Israël rétablira la semaine prochaine un nouveau confinement dans tout le pays dans l’espoir de juguler une seconde vague de contamination au SARS-CoV-2. Le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, a fait cette annonce dans un discours télévisé dimanche 13 septembre. « Aujourd’hui, le gouvernement a décidé de mettre en œuvre un confinement strict de trois semaines avec l’option d’étendre cette mesure », a déclaré le premier ministre israélien, dont le pays devient ainsi la première économie développée à prendre une telle mesure.

Le second confinement débutera vendredi 18 septembre, veille du Nouvel An juif, pour la fête de Rosh Hashana (Nouvel an juif), se poursuivra pendant Yom Kippour et se terminera au dernier jour de Soukkot, vers le 9 octobre, ont précisé les autorités. Les écoles, les restaurants, les centres commerciaux et les hôtels devront fermer leurs portes et des restrictions de déplacement seront imposées. Le confinement devrait durer au moins trois semaines, date à laquelle les mesures pourraient être assouplies.

Lire aussi Coronavirus : Israël annonce un reconfinement national de trois semaines

Du côté des sports :

Le Monde

Leave a Reply