Le dôme de chaleur sur le Maghreb va-t-il toucher la Bretagne ? – Le Télégramme

Spread the love

La Bretagne va-t-elle être touchée par la canicule liée au dôme de chaleur qui s’est installé au Maghreb ?

Ce dôme de chaleur est un anticyclone qui « prend ses aises » de l’Afrique du Nord jusqu’au sud de la France. Il ne bouge pas pendant plusieurs jours et génère des températures en altitude, autour de 1 500 m, qui vont de 28 °C au Maghreb à 20 °C en Provence. Cette masse d’air chaud en altitude forme un dôme qui fait barrage à toute perturbation qui arriverait par l’Atlantique. On a donc, au sol, des températures qui vont monter jusqu’à 41 °C dans le sud de la France, samedi. Mais plus on s’éloigne du phénomène, moins les chaleurs sont importantes. Sur le littoral breton, on va atteindre environ 26 °C et possiblement 28-29 °C dans les terres, samedi et dimanche, avec toutefois de probables passages nuageux. L’influence du dôme est donc limitée en Bretagne. Les températures seront en moyenne beaucoup moins élevées que lors du pic de chaleur mi-juillet.

À quoi s’attendre pour la suite du mois d’août en Bretagne ?

À partir de lundi 16 août, on va avoir un anticyclone sur l’Atlantique Nord, qui va gonfler et qui va faire basculer les dépressions qui circulent entre l’Islande et l’Irlande vers la France. On va passer dans un flux de nord-ouest avec de l’air plus frais qui va contribuer à faire drastiquement baisser les températures jusqu’à environ 2-3 °C en dessous des moyennes de saison, mais avec globalement peu de pluie. On aura donc un temps plutôt nuageux en Bretagne, peu pluvieux, au ressenti presque automnal. L’arrivée de cet air frais va affaisser le dôme par sa partie nord et progressivement, en courant de semaine prochaine, le sud de la France, mais aussi les pays comme l’Italie ou la Grèce ne seront plus concernés par le dôme. Pour revenir à la Bretagne, au milieu de la semaine prochaine, on revient vers le mieux avec des conditions calmes, globalement du beau temps, probablement jusqu’au lundi 22 août. Ensuite, il y a trop d’incertitudes.

Un phénomène comme le dôme de chaleur peut-il se produire en Bretagne ?

Avec le changement climatique, ce sont des situations qui vont se renouveler. En Bretagne, ce n’est sans doute pas pour tout de suite, mais on va surtout avoir une variabilité du climat qui va donner des oscillations extrêmes, comme on a eu depuis plusieurs mois avec des successions de périodes chaudes au début du printemps suivies de fortes gelées, de périodes humides, puis de très fortes chaleurs comme on a eu en juillet… Les extrêmes vont être plus fréquents dans les années à venir.

Leave a Reply