Le Congrès des États-Unis réclame une régulation plus stricte de l’Autopilot Tesla

Spread the love

Samedi dernier, un terrible accident à bord d’une Tesla a coûté la vie à deux hommes. Immédiatement, les journaux locaux ont accablé l’Autopilot en qualifiant cette Tesla de véhicule autonome. Il est important de rappeler que Tesla ne commercialise aucun véhicule autonome, l’Autopilot contrairement à son appellation n’est autre qu’une technologie capable de fournir des fonctions d’assistance au conducteur.

Elon Musk prendra finalement la parole sur Twitter en expliquant avoir consulté les “data logs” du véhicule en cause, et affirme que l’Autopilot n’était absolument pas activé pendant l’accident. Toutefois cette affaire reste intrigante, puisqu’aucun des deux hommes à bord n’était derrière le volant lors de la catastrophe. L’un était sur le siège passager avant, tandis que l’autre se trouvait sur la banquette arrière.

Le Congrès s’intéresse à cet accident

Aujourd’hui, cet accident prend de nouvelles proportions puisque deux sénateurs américains souhaitent ouvrir une enquête plus poussée afin de comprendre si l’Autopilot est mis en cause ou non. Ed Markey, sénateur du Massachusetts, et Richard Blumenthal, sénateur du Connecticut, ont demandé aux régulateurs fédéraux de prendre des mesures pour empêcher de nouvelles utilisations abusives de l’Autopilot à l’avenir.

Ed Markey et Richard Blumenthal ont envoyé une lettre à Steven Cliff, l’administrateur par intérim de la National Highway Traffic Safety Administration, dans laquelle on peut lire : “Nous vous exhortons vivement à mener une enquête complète sur l’accident mortel du véhicule Tesla de samedi et à élaborer des recommandations pour améliorer les systèmes automatisés de conduite et d’assistance à la conduite. Nous sommes impatients de travailler avec vous et le NTSB pour mettre en œuvre des changements de politique qui empêchent ces décès évitables de se produire et sauvent des vies.” Affaire à suivre.

Leave a Reply