“Je n’ai jamais vu ça” : à Agen, les habitants surpris par les pluies diluviennes – Europe 1

Spread the love

Thibaud Hue et Patrick Anselmetti avec AFP, édité par Antoine Terrel , modifié à

La violence des intempéries a surpris les locaux. Mercredi soir, de très fortes pluies se sont abattues sur Agen, dans le Lot-et-Garonne, avec l’équivalent de deux mois de précipitations en trois heures, et ont provoqué des inondations dans une partie de la ville. Et si aucune victime n’est à déplorer, l’eau arrivait parfois aux genoux des passants et s’engouffrait dans des maisons. Sur place, les habitants confient à Europe 1 n’avoir “jamais vu ça”. 

Bloqué plus d’une heure dans sa voiture mercredi soir, un habitant décrit une eau qui est montée “très vite”, avec “30, voire 45 centimètres” devant lui. “Quand je demande aux passants qui arrivent, et qui sont détrempés, ils me disent que c’est pire, que certains ont même de l’eau jusqu’au nombril”, racontait-il alors. Une autre Agenaise se rappelle de sa voiture qui “s’enfonçait”, avant qu’elle ne puisse finalement se réfugier dans son hall d’immeuble. Mais même là, “j’ai tout de suite vu qu’il y avait 10 centimètres d’eau, voire plus… C’est là que j’ai commencé à avoir peur”, poursuit-elle. 

“C’était assez stressant”

“C’est la première fois que je vois ça… Agen, ce n’est pas un endroit où ça arrive souvent”, dit encore cette habitante. Et de conclure : “C’était assez stressant.” 

Même surprise du côté de Jean-Claude, dont le garage a été inondé, avec “entre 60 et 80 centimètres d’eau”. “J’ai eu le temps de sortir la voiture, mais elle s’est noyée”, narre-t-il. “J’ai eu peur… A un moment j’ai laissé la voiture, je suis parti”. Finalement, des jeunes sont venus l’aider à pousser son véhicule. “En une heure, autant d’eau, je n’ai jamais vu ça”, s’étonne Jean-Claude. 

“Un phénomène très court et violent”

Si les vérifications se poursuivent, aucune victime ne semble à déplorer. Contacté par Europe 1, le colonel des pompiers Frédéric Tournay, directeur du centre d’incendie et de secours du Lot-et-Garonne, a donné quelques informations. “Nous avons mobilisé à peu près 60 personnes sur deux points, fait à peu près 19 mises en sécurité, et la commune a relogé trois familles”, détaille-t-il, décrivant “un phénomène très court et très violent, une précipitation très concentrée”. 

Pour les pompiers, l’heure est à la poursuite des reconnaissances, pour “s’assurer qu’il n’y a pas de victime”. En revanche, il estime qu’il y aura “forcément des impacts sur les caves”. “On est en train d’évaluer quelle capacité de pompage on pourrait mettre à disposition”, indique-t-il encore, ajoutant “vraisemblablement, les écoles primaires et le collège du quartier n’ont pas été touchés”.

Leave a Reply