Incendie dans l’Aude : un jet de mégot sur l’autoroute a-t-il provoqué cet énorme feu de forêt ? – actu.fr

Spread the love
Plus de 850 hectares de végétation ont été brûlé depuis samedi dans l'Aude, dans le secteur de Moux.
Plus de 850 hectares de végétation ont été brûlé depuis samedi dans l’Aude, dans le secteur de Moux. (©Sécurité Civile / Twitter)

L’énorme incendie qui ravage actuellement des centaines d’hectares de végétation dans l’Aude dans le secteur de Moux et du massif de l’Alaric a-t-il été provoqué par un… jet de mégot de cigarette ? 

À lire aussi

Le feu a démarré sur l’autoroute 

Si l’origine de ce gigantesque feu de forêt demeure pour le moment incertaine, cette hypothèse paraît malheureusement tout à faite tenir la corde…

Car pour rappel, une chose est sûre : le feu a démarré à la mi-journée, samedi 24 juillet, sur le terre-plein central de l’autoroute A61 (qui a d’ailleurs été coupée une partie de la journée dans le secteur), avant de se propager à toute vitesse dans la forêt environnante.

850 hectares ravagés par les flammes

Dimanche matin, la préfecture de l’Aude indiquait que 850 hectares de végétation étaient partis en fumée et si l’incendie est « contenu », les autorités redoutaient « une reprise » du feu dans la journée en raison de la sécheresse et du vent qui souffle à 40 km/h dans le secteur.

Plus de 800 pompiers, venus de toute la région Occitanie et au-delà, sont actuellement à pied d’œuvre pour venir à bout de ce feu de forêt, qui a déjà fait des dégâts considérables. 

L’hypothèse du mégot « tout à fait réaliste »

Interrogé par nos confrères de franceinfo, Jean-Luc Becccari, directeur du service départemental d’incendie et de secours de l’Aude, indique, quant à l’origine du sinistre : 

« Je ne peux pas me prononcer exactement sur les origines des feux. Ce qui est certain, c’est que ce feu est parti du terre-plein central de l’autoroute A 61. Quand on un état de sécheresse de la végétation telle qu’on le connaît dans l’Aude depuis plusieurs jours et plusieurs semaines, c’est tout à fait réaliste qu’un simple mégot de voiture puisse créer un tel sinistre. Il est fort à parier que ce type d’imprudence soit à l’origine de ces feux de bords de route. » 

Une cellule de recherche des causes de l’incendie bientôt activée 

« Il y aura une cellule de recherche des causes de l’incendie, comme c’est le cas pour les grands feux », a de son côté indiqué ce dimanche matin à France Bleu Occitanie, la directrice de cabinet de la préfète de l’Aude, Joëlle Gras.

« On sait que neuf départs de feux sur dix sont d’origine humaine et relèvent vraiment de la responsabilité de chacun d’adapter ces comportements à ses risques et de faire preuve de grande prudence », a-t-elle ajouté. 

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply