Des données de l’app Santé comme pièces à conviction dans une affaire d’homicide

Spread the love

Des données enregistrées dans l’application Santé sur iPhone ont participé à démontrer la responsabilité d’un homme dans la mort de sa femme.

Enregistrement de pas dans Santé

Kat West, une américaine de 42 ans, avait été retrouvée morte d’un choc à la tête dans la matinée du 12 janvier 2018, relate le Birmingham News. Son mari Jeff West avait clamé son innocence en assurant qu’il était en train de dormir quand sa femme s’était infligé elle-même ce choc de manière accidentelle alors qu’elle était ivre.

L’homme avait déclaré aux enquêteurs qu’il s’était endormi autour de 22 h 30 puis réveillé à 5 h 15, or son application Santé a rapporté qu’il avait fait 18 pas de 23 h 03 à 23 h 10. Les derniers mouvements enregistrés par l’iPhone (ou l’Apple Watch) de Kat West se situaient quant à eux quelques minutes avant.

C’est avec d’autres éléments accablants, comme le fait que la blessure au crâne n’avait vraisemblablement pas pu être causée par une chute ainsi que des traces d’empreintes sur le col d’une bouteille, que Jeff West a été reconnu coupable d’homicide involontaire. Il a été condamné à 16 ans de prison.

Ce n’est pas la première fois que l’app Santé sert à confondre un suspect, ni sans doute la dernière.

Leave a Reply