Orange combatif face à la crise sanitaire au deuxième trimestre 2020

Spread the love
Orange combatif face à la crise sanitaire au deuxième trimestre 2020

La crise sanitaire n’a pas eu le meilleur sur Orange. L’opérateur historique a présenté ce jeudi des résultats financiers mieux qu’attendus, notamment en France. Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires d’Orange a enregistré une baisse de 0,4 % sur l’année, à 10,37 milliards d’euros.

La direction de l’opérateur a justifié cette baisse par la chute de son activité de roaming et des ventes d’équipement en raison de la crise sanitaire et des mesures de confinement décrétées par les autorités. En France, le chiffre d’affaires d’Orange a augmenté de 2,7 % au deuxième trimestre, alors que les analystes misaient pour leur part sur un repli de 1,3 %. Les revenus en Espagne ont pour leur part reculé plus que prévu, de 6,8 %, en raison d’une concurrence accrue dans le pays.

La France, ainsi que l’Afrique et le Moyen-Orient, constituent toujours les principaux marchés de l’opérateur historique. Ces marchés enregistrent ainsi des taux de croissance respectifs de 2,7 % et 1,3 % sur un an, compensant presque la totalité de la baisse des autres segments, que ce soit en Espagne (- 6,8 %), en Europe (- 3,6 %) ou sur le marché Entreprise, qui chute de 3,3 % sur l’année.

publicité

L’activité française résiste

« En France, malgré les restrictions sanitaires, la dynamique commerciale est bonne, en particulier sur la fibre : les ventes nettes s’établissent à + 238 000, un record pour un deuxième trimestre », a réagi le PDG de l’opérateur, Stéphane Richard, lors de la publication de ces chiffres. Pour ce dernier, « l’appétence des clients pour la fibre valide notre stratégie d’investissement et nous poursuivons nos efforts de déploiement en visant de construire autant de prises en 2020 qu’en 2019, en dépit du contexte sanitaire inédit », marqué par un fort recul du déploiement du FttH sur le territoire.

« Bien qu’affectés, nous sommes confortés dans nos choix stratégiques d’Engage 2025, dont nous allons accélérer la mise en œuvre, qu’il s’agisse de la maîtrise de notre empreinte carbone, du déploiement et de l’optimisation de nos infrastructures ou du développement de nos territoires de croissance », a également fait savoir le dirigeant, qui espère toujours ramener le dividende du titre à 0,70 euro pour 2020, après avoir dû l’abaisser à 0,50 euros au titre de l’exercice 2019.

Orange a dit tabler jeudi sur un recul d’environ 1 % en 2020 de son Ebitdaal (“Ebitda after leases”), principal indicateur de sa rentabilité, alors que l’opérateur indiquait en début d’année viser un EbitdaaL « stable positif » pour 2020. Orange a aussi prévenu que ses investissements seraient en baisse cette année, alors qu’il prévoyait auparavant une hausse de 200 millions d’euros. L’engagement du groupe de dépasser 2,3 milliards d’euros de cash flow organique des activités télécoms reste inchangé, a ajouté Orange.

Leave a Reply