Covid-19 : quels sont les chiffres de l’épidémie avant la prise de parole d’Emmanuel Macron ? – LCI

Spread the love

POINT – Emmanuel Macron va prendre la parole ce mercredi soir. Il a attendu les derniers chiffres de l’épidémie avant de décider. Les voici.

L’allocution solennelle d’Emmanuel Macron mercredi 31 mars à 20h sera la septième consacrée à la crise sanitaire du nouveau coronavirus depuis mars 2020. Aussi, qu’est-ce qui peut inciter le chef de l’État à venir s’exprimer devant les Français ce mercredi soir ? Tout d’abord, pour comprendre l’évolution de l’épidémie de coronavirus dans le pays, une comparaison s’impose. Il faut, en effet, voir la carte des 19 départements confinés depuis des jours et celle des départements où aujourd’hui, le taux d’incidence est au-dessus de 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Cela montre que le virus continue sa progression. 

Toute l’info sur

Les variants envoient la France dans la 3e vague

Emmanuel Macron attendait aussi de pouvoir évaluer les effets des mesures mises en place depuis plusieurs semaines. Sont-elles efficaces ? Selon Caroline Bayle, en Île-de-France, qui est la région la plus touchée, il y a un début de stabilisation des contaminations même si cela reste encore très fragile et très contracté. Et dans les hôpitaux, la situation est assez tendue. 

Le nombre de malades en réanimation a considérablement grimpé

Pour se décider, Emmanuel Macron s’appuie sur les dernières données épidémiques, mais sans pouvoir réellement évaluer encore l’effet du confinement hybride mis en place il y a 13 jours dans 16, puis 19, départements, dont ceux de l’Ile-de-France et des Hauts-de-France, et qui concerne un tiers de la population française. Le nombre de malades en réanimation a grimpé à 5.072, au-delà des capacités hospitalières normales et du pic de la deuxième vague de novembre. Et rien qu’en Île-de-France, leur nombre pourrait plus que doubler d’ici mi-avril. 

Lire aussi

En comptant les malades du Covid et les autres, près de neuf lits de réanimation sur 10 (6.833 sur 7.665 à la date du 26 mars) sont actuellement occupés, selon le ministère de la Santé qui précise que “la montée en charge des capacités se poursuit dans toutes les régions”. 

Les Français sont de fait suspendus aux arbitrages du chef de l’État, après un Conseil de défense au cours duquel “des décisions ont été actées”, selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Ces mesures, qui visent à “voir la lumière au bout du tunnel” selon lui, devraient être en partie “nationales” et concerner notamment “l’école, les déplacements et la vaccination”, a indiqué une source gouvernementale. 

Signe de l’importance de ces annonces, le Premier ministre Jean Castex prononcera jeudi une déclaration, qui sera suivie d’un débat et d’un vote devant les deux chambres du Parlement “sur l’évolution de la situation sanitaire”.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT – “C’est une chance pour la France d’avoir eu ses écoles ouvertes de septembre à aujourd’hui”, affirme Blanquer

Fermeture des écoles, un confinement… que réserve le conseil de défense sanitaire de mercredi ?

Faut-il s’inquiéter du variant “Henri Mondor”, découvert à Créteil et placé sous surveillance ?

Covid-19 : où en sont les indicateurs avant l’allocution d’Emmanuel Macron ?

Des fêtes sauvages rassemblent des centaines de personnes à Lyon et Lille au mépris des règles sanitaires

Leave a Reply