Covid-19 : Jean-Michel Blanquer envisage quatre scénarios pour la rentrée – Le Monde

Spread the love
Une classe de collège à Bron (Rhône) le 1er septembre 2020.

Enseignants, parents et chefs d’établissement en savent un peu plus sur l’organisation de la rentrée de septembre : le protocole sanitaire applicable en milieu scolaire a été dévoilé par le ministre de l’éducation, invité de « La Matinale » de Franceinfo mercredi 28 juillet. Le document décline « quatre scénarios correspondant à quatre degrés de circulation du virus », a expliqué Jean-Michel Blanquer, ajoutant que l’« on verra[it] fin août où en [sera] le curseur de la circulation du virus. »

Sans surprise, la vaccination des plus de 12 ans, proposée depuis le 15 juin, impose une gestion différenciée des écoliers d’un côté, et des collégiens et des lycéens de l’autre. Pour les premiers, l’éducation nationale maintient la logique « un cas de Covid, une classe fermée », adossée à la stratégie du « tester, alerter, protéger ». Cette stratégie, fondée sur le dépistage des contaminations parmi les écoliers, a fait l’objet de nombreuses critiques de la part de parents et d’enseignants au cours de l’année écoulée. L’éducation nationale maintient pourtant le cap et vise 600 000 tests hebdomadaires.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Convaincus, réfractaires ou hésitants : les parents face à la vaccination de leurs adolescents

Autre stratégie pour les collégiens et lycées : « Si un cas positif est identifié [dans leur classe], les élèves vaccinés pourront rester en cours. (…) Seuls les élèves non vaccinés seront évincés et devront suivre l’enseignement à distance », a annoncé le ministre. Faut-il y voir un « tri » assumé entre adolescents vaccinés et non vaccinés ? Ce fonctionnement va en tout cas poser la question de la communication aux établissements du statut vaccinal des élèves. « Nous sommes dans une logique très rationnelle, a défendu M. Blanquer. Quand vous êtes vacciné, vous ne risquez pas de continuer à contaminer les autres. (…) Ma boussole est de maintenir les écoles ouvertes (…) et de faire en sorte que les enfants et les adolescents de France aillent au maximum à l’école. »

Entre 6 000 et 7 000 centres de vaccination

L’objectif est bien d’augmenter le ratio des vaccinés, élèves et personnels en milieu scolaire : entre 6 000 et 7 000 centres de vaccination, « dans » ou « à côté » des collèges et des lycées – soit pratiquement un par établissement – seront ouverts à cet effet, a annoncé le ministre, l’idée étant qu’un « maximum » de personnes soient vaccinées fin octobre. C’est l’échéance annoncée. A ce jour, 31 % des 12-17 ans ont reçu leur première injection, selon le ministère de la santé. Et environ 80 % des enseignants ont été vaccinés, a chiffré M. Blanquer.

Il vous reste 52.46% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply