Coronavirus : le masque à nouveau obligatoire en extérieur sur la côte basque – France Bleu

Spread the love

C’était attendu, c’est désormais officiel. Devant la situation sanitaire dans les Pyrénées-Atlantiques, le préfet du département annonce une nouvelle série de mesures pour lutter contre l’épidémie de covid-19. Elles seront applicables du 26 juillet au 31 août 2021 inclus.

  1. Après consultation des maires, le port du masque est rendu obligatoire, pour toute personne de onze ans et plus, de 9h à 21h dans les périmètres, définis par l’arrêté, des communes suivantes : – Anglet – Bayonne – Biarritz – Guéthary – Hendaye – Saint-Jean-de-Luz 
  2. Dans l’ensemble des communes du département, le port du masque est obligatoire : – sur les marchés de plein vent, brocantes, ventes au déballage – pour les participants à une manifestation sur la voie publique – à l’occasion des manifestations artistiques, et leur préparation, se déroulant dans l’espace public et accueillant un public en déambulation ou debout – dans les files d’attente générées à l’entrée d’établissements recevant du public (cinémas, stades, festivals, …) Les obligations du port du masque ne s’appliquent pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation.  
  3. La consommation d’alcool sur la voie publique est interdite sur l’ensemble du territoire des communes de Bayonne, Anglet, Biarritz, Bidart, Guéthary, Saint-Jean-de-Luz, Ciboure, Urrugne et Hendaye

Situation très contrastée entre Pays basque et Béarn

Depuis plusieurs semaines, le département des Pyrénées-Atlantiques connaît une évolution défavorable de la situation sanitaire. Le taux d’incidence s’élève à 240,9 pour 100 000 habitants et est particulièrement élevé dans les tranches d’âge de 10 à 19 ans et de 20 à 29 ans.  

La situation est très contrastée sur le département. Au sein de l’agglomération du Pays basque le taux d’incidence est de 405 cas pour 100 000 habitants. En effet, la hausse des contaminations s’explique par la forte fréquentation touristique de certaines communes, en période estivale, et par la propagation rapide du variant Delta, plus contagieux (66 % des tests positifs). 

Leave a Reply