Coronavirus : couvre-feu, ce que l’on peut encore faire après 18 heures à partir de ce samedi soir – Midi Libre

Spread the love

Le couvre-feu à partir de 18 heures entre en vigueur dès ce samedi 16 janvier sur tout le territoire national. Certains déplacements sont autorisés, d’autres non. 

Entre le confinement et le couvre-feu, on ne sait plus où donner de la tête. Certains déplacements dérogatoires autorisés pendant le confinement, ne le sont pas sous couvre-feu. Et comme le couvre-feu entre en vigueur ce samedi 16 janvier à partir de 18 h, il est préférable de s’y retrouver.  

Le point sur ce qui est permis de faire et ce qui ne l’est pas.

Il est bien entendu impératif de se munir d’une attestation et des justificatifs lorsqu’on est en dehors de son domicile de 18 h à 6 h du matin.

LIRE AUSSI – Couvre-feu à 18 h ce samedi : téléchargez l’attestation dérogatoire pour se déplacer.

1. Rentrer du travail, ou y aller

Si les horaires de votre travail vous obligent à vous déplacer entre 18 h et 6 h du matin, il suffit de vous procurer une attestation de votre employeur ou de vous munir de l’attestation de déplacement dérogatoire et d’y cocher la première case pour justifier “un déplacement entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés”.

Pour ceux qui comptaient finir leur travail plus tôt pour être chez eux pour 18 h, ce n’est pas utile…

Bien entendu, l’attestation fonctionne également en cas de stage ou de formation.

2. Aller récupérer ses enfants à l’école 

Il est possible d’aller récupérer ses enfants chez la nounou, à la crèche, à l’école ou encore au collège et au lycée après 18 h. Il faut en revanche cocher la troisième case de l’attestation justifiant un déplacement pour motif familial impérieux.

3. Se déplacer pour prendre un train ou un avion

En cas de déplacement pour de longs trajets, notamment en train, en avion, ou même en autocar, et dont le départ ou l’arrivée serait après 18 heures, il est possible d’effectuer ces déplacements, toujours muni de l’attestation en cochant la septième case pour “déplacements liés à des transits ferroviaires, aériens ou en bus pour des déplacements de longue distance” et muni du billet de transport.

Il est également possible d’aller chercher quelqu’un à l’aéroport ou à la gare en cochant la même case, mais il faudra être en mesure de justifier ce déplacement. La personne peut vous envoyer via un mail ou un SMS son billet de transport. 

4. Se faire livrer des repas après 18 heures

Pour ceux qui se font livrer leur dîner à domicile (principalement pour ceux qui habitent dans des grandes villes), il est toujours possible de commander ses plats même après 18 h. Les restaurateurs et les livreurs ont une dérogation.

La vente à emporter en revanche s’arrête à 18 heures. 

Attention tout de même, certains restaurateurs ont fait le choix (ou par nécessité) de fermer leur établissement au vu de ce nouveau couvre-feu.  

5. Promener son chien

Il est bien entendu possible de sortir son animal de compagnie après 18 h. Là aussi il ne faut pas oublier son attestation en cochant la huitième case pour “déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie”.

6. Pour des soins médicaux 

Il est bien entendu possible de se déplacer en cas d’urgence médicale, pour aller récupérer des médicaments à la pharmacie ou pour se rendre à une consultation médicale en se munissant de l’attestation et en cochant la deuxième case pour “déplacements pour des consultations et soins”. Il est préférable de se munir également de l’ordonnance ou d’un justificatif de rendez-vous chez le médecin.

Contrairement au confinement, il n’est plus possible de…

Attention, contrairement à certains déplacements permis lors du confinement, il n’est plus possible de faire du “click and collect”, restauration ou autre après 18 h, ni de faire ses courses, ni d’aller prendre l’air ou aller faire un tour pour s’aérer ou faire une activité sportive.

Les sanctions encourues

Le non-respect des mesures du couvre-feu peut entraîner :

– Lors de la première sanction : une amende de 135 €, majorée à 375 € (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention).

– En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 €, majorée à 450 € (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention).

– Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3 750 € passible de 6 mois d’emprisonnement.

Leave a Reply