Ce que révèle la préversion développeurs d’Android 11

Spread the love
Ce que révèle la préversion développeurs d'Android 11

Google n’a pas attendu plus longtemps pour publier son aperçu d’Android 11 à destination des développeurs, un peu plus tôt que prévu. Cette version présente des mises à jour majeures pour les appareils utilisant le système d’exploitation le plus utilisé au monde. Le géant américain avance qu’Android 11 devrait notamment améliorer les performances, l’autonomie de la batterie, la sécurité et la confidentialité.

Mais pas que. Cette nouvelle version devrait en effet intégrer des améliorations pour les téléphones pliables comme le Motorola Razr, le Galaxy Fold et le Galaxy Z Flip, ainsi que pour les smartphones 5G, existants et à venir, de constructeurs comme Xiaomi, Samsung, OnePlus et d’autres. Google a également pensé aux développeurs puisqu’Android 11 comportera également de nouvelles API de filtrage d’appels, des fonctionnalités média et appareil photo ainsi que des améliorations sur le machine learning.

La 5G n’a pas été oubliée. Cette nouvelle version devrait en effet permettre aux développeurs d’activer le flux vidéo 4K ainsi que d’utiliser des vidéos et des images de plus haute résolution pour les jeux, ou encore d’étendre les expériences Wi-Fi dans les applications. En outre, Google a également mis à jour ses interfaces de programmation d’applications (API) de connectivité en modifiant les API “Mesure dynamique” et “Test de bande passante”.

publicité

Une API de mesure dynamique

L’API de mesure dynamique permet aux développeurs de vérifier si l’appareil est sur une connexion non mesurée afin de déterminer la quantité de données à utiliser. Android 11 apporte l’API aux réseaux cellulaires, permettant aux développeurs de repérer les utilisateurs sur les opérateurs qui offrent des « données réellement non mesurées » lorsqu’ils sont sur un réseau 5G. Le test de bande passante a été mis à jour pour le réseau 5G afin de faciliter la vérification de la bande passante pour le téléchargement de contenu en amont et en aval.

A noter que les développeurs d’applications auront également la main sur une meilleure prise en charge des fonctions des smartphones plein écran, comme des encoches d’appareil photo frontales ou des écrans à débordement.

Les utilisateurs pourront en outre s’attendre à voir apparaître une zone dédiée aux conversations dans le menu des notifications, afin de pouvoir trouver plus rapidement les conversations WhatsApp ou autres. Android 11 réintroduira en effet ces bulles de notifications qui étaient initialement prévues pour Android 10. Les bulles s’afficheront au-dessus des autres applications utilisées. Mais pas question de rendre la prise en main de vos appareils chaotique ! Google a en effet averti les développeurs de les utiliser avec parcimonie et uniquement pour les notifications importantes.

Les utilisateurs pourront également insérer des images dans les réponses aux notifications. Pour l’instant, seuls Chrome et Gboard prennent en charge cette fonction, mais il est probable que d’autres applications de chat suivront.

La confidentialité au cœur d’Android 11

Les mises à jour d’Android 11 en matière de confidentialité comprennent une nouvelle autorisation unique qui permet aux utilisateurs d’accorder un accès temporaire à des données sensibles à partir du micro, de l’appareil photo ou de l’emplacement, qui est limité à la période où l’application est active. Après cela, l’application doit demander à nouveau l’autorisation pour un accès ultérieur. Ce changement étend les améliorations du contrôle de l’utilisateur dans Android 10, qui permettait aux utilisateurs de limiter l’accès d’une application à un lieu donné au moment où elle est utilisée.

En réponse aux demandes des utilisateurs qui réclament encore plus de contrôles de la confidentialité, Google a annoncé son intention de durcir les règles du Google Play sur l’accès à la localisation en arrière-plan par les développeurs, ce qui devrait handicaper ces derniers. Selon Google, les demandes des applications seront évaluées pour déterminer si cette fonctionnalité apporte une valeur ajoutée évidente à l’utilisation, si les utilisateurs s’attendent à ce que les données de localisation fonctionnent en arrière-plan sur l’application et si la même fonctionnalité peut être fournie sans y avoir accès.

Google prévoit d’accélérer et de renforcer ces changements à partir d’avril 2020, date à laquelle il publiera sa nouvelle politique. D’ici le 2 novembre, « toutes les applications existantes demandant l’accès à la localisation en arrière-plan devront être approuvées, ou alors elles seront supprimées de Google Play », a déclaré Google.

Une sécurité renforcée

Enfin, Android 11 progresse en renforçant la sécurité de son système d’exploitation contre les logiciels malveillants, ainsi qu’en étendant la prise en charge de la biométrie à un plus grand nombre d’appareils.

Google poursuit ainsi ses travaux sur le projet Treble, qui date déjà de plusieurs années et vise à réduire la fragmentation du système d’exploitation dans l’écosystème Android. Ce projet s’inscrit dans le cadre du projet Mainline, qui permet d’effectuer des mises à jour de base via Google Play.

Android 11 comprend 12 nouveaux modules qui peuvent être mis à jour via les mises à jour du système Google Play. Il y a un module d’autorisations qui normalise l’accès des utilisateurs et des développeurs aux principaux contrôles de confidentialité sur les appareils Android, un module de fournisseur de médias qui améliore la confidentialité du stockage délimité et un module d’API de réseaux neuronaux qui optimise les performances pour les tâches d’IA sur les appareils mobiles.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply