Apple va payer 50 millions de $ à Tesla. Cela devait rester secret

Spread the love

C’était une information qu’Apple voulait bien garder secrète. Dans le cadre d’un nouveau projet de stockage d’électricité, la marque à la pomme a fait appel aux services de Tesla pour lui fournir des batteries Megapack, en commercialisation depuis 2019. Un tout nouveau centre – l’un des plus importants sur Terre et dépassant même celui de Tesla en Australie – sera géré par Apple en Californie.

Il revendiquera l’équivalent de 240 MWh (mégawatteurs) de capacité de stockage électrique, de quoi alimenter un réseau de 7000 foyers pendant une journée entière. À coup de 3 MWh de capacité par Megapack Tesla, Apple a dû passer une gigantesque commande au constructeur automobile. Le tout, pour une transaction de 50 millions de dollars selon des documents officiels obtenus par The Verge.

Un détail qu’Apple n’avait pas mentionné

Apple possède un gigantesque parc de panneaux scolaire en Californie, et annonçait hier vouloir coupler la ferme solaire avec des infrastructures de stockage d’énergie. « Ce projet soutient le parc solaire de 130 mégawatts de la société qui fournit toute son énergie renouvelable en Californie, en stockant l’excès d’énergie produite pendant la journée et en la déployant au moment où elle est le plus nécessaire », détaillait Apple dans un communiqué.

Seulement, la firme de Cupertino ne mentionnait pas le vendeur des équipements. Rapidement, nos confrères et consoeurs de The Verge ont pu mettre la main sur des documents envoyés par Apple au conseil de surveillance du comté de Monterey, là où le parc est installé. Nous y découvrons ainsi les détails sur le projet et le rapprochement avec Tesla :

« La modification proposée [pour le parc solaire] impliquerait la construction et l’installation du BESS qui comprend jusqu’à 85 unités de batterie Tesla Megapack ».

Lire aussi – Ne comptez pas conduire la prochaine Apple Car

Apple n’est pas le plus gros client de Tesla

Les Megapack de Tesla sont des produits de stockage d’électricité que la marque commercialise depuis 2019. Décerné à la fois aux entreprises publiques que privées, ces installations peuvent notamment permettre d’allonger les horaires d’utilisation des parcs éoliens ou solaires afin de conserver l’électricité générée et alimenter les foyers en période de forte consommation d’électricité – particulièrement le soir.

L’installation d’Apple, à 240 MWh, dépasserait celle de Tesla en Australie, estimée à 193,5 MWh. Apple marquerait un grand coup avec son installation massive, si le projet est amené à avoir le feu vert des autorités. Cela dit, Apple ne sera pas le plus gros client de Tesla, qui avait déjà signé à Pacific Gas and Electric Company pour 256 Megapack, soit 730 MWh de capacité, en juillet 2020.

Leave a Reply