Abstention aux régionales : le taux atteint 65,7% au second tour, selon notre estimation d’Ipsos/Sopra Steria – franceinfo

Spread the love
Comme lors du premier tour, les Françaises et les Français ne se sont pas déplacés en nombre dans les bureaux de vote. Découvrez le taux d’abstention région par région.
Article rédigé par

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

L’abstention aux élections régionales atteint de nouveau des sommets. Elle s’élève au second tour à 65,7%, selon une estimation d’Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, dimanche 27 juin. Ces chiffres confirment la tendance observée lors du premier tour, déjà boudé par 66,72% des Français, selon les données du ministère de l’Intérieur. Quelque 48 millions de Français étaient appelés aux urnes pour élire leurs conseillers régionaux et départementaux pour les six prochaines années.

>> Elections régionales et départementales : découvrez en direct les résultats du second tour et les premières estimations à partir de 20 heures

Le taux d’abstention est particulièrement élevé dans le Grand Est, où sept électeurs sur dix (70%) ne se sont pas déplacés. Une nouvelle fois, c’est en Corse que ce taux est le plus faible (41,8%), toujours selon notre estimation. L’abstention a notamment reculé en région Paca et Bourgogne-Franche-Comté, avec respectivement 4,1 et 2,2 points de moins par rapport au premier tour. Reste à connaître les conséquences de ce sursaut de participation dans les deux territoires.

Manque d’intérêt ou défiance envers la politique, défaut d’information sur le terrain, indisponibilité… Plusieurs arguments ont été avancés pour expliquer ce manque d’intérêt des électeurs pour le scrutin régional et départemental. Certains élus et responsables politiques ont évoqué plusieurs pistes pour tenter de répondre à ce désaveu, comme le vote par internet ou par correspondance. Avant ce scrutin, les précédents records en matière d’abstention avaient été recensés lors des élections européennes de 2009 (59,37%), lors du deuxième tour des élections municipales de 2020 (58,4%) et lors des élections européennes de 2014 (57,57%).

Selon les chiffres officiels, la participation à 17 heures s’établissait à 27,89% en France métropolitaine, soit un point de plus qu’au premier tour (26,72%). Mais la mobilisation est en chute libre par rapport aux régionales de décembre 2015 (50,54%) et aux départementales de mars 2015 (41,92%).

Leave a Reply